En ce moment
 

Kate et William accueillent un nouveau membre dans leur famille

Kate et William accueillent un nouveau membre dans leur famille
(c)ISOPIX
 
 

Ils ont été dévastés par la mort de leur chien Lupo il y a deux mois. Désormais, vous verrez un autre fidèle compagnon aux côtés du duc et de la duchesse de Cambridge. En effet, le frère de Catherine, James a offert à sa soeur et ses 3 neveux et nièces un nouveau cocker.

Le nouveau chiot noir de huit mois est arrivé à Anmer Hall, la deuxième résidence des Cambridge, avant la mort de Lupo. Il a été offert aux Cambridge dans l'espoir de donner de la compagnie à Lupo et lui procurer un coup de vie et d'énergie. Mais quelques mois plus tard, l'animal est malheureusement mort.

C'était déjà James Middleton qui avait offert à sa soeur Lupo en 2011. Il avait une portée de chiots de sa chienne Ella. Il en a gardé une femelle appelée Luna, mais a donné à sa soeur Lupo alors que le prince William était souvent absent lorsqu'il était pilote de sauvetage de la RAF.

"Le nouveau chiot est adorable et toute la famille est ravie". Nul doute que l'animal fera bientôt ses débuts sur les portraits officiels de la famille. Son nom n'a pas encore été révélé.

Lupo est en effet souvent apparu sur des portraits officiels des Cambridge, y compris sur une image de 2013 de Kate berçant un jeune prince George. William avait déclaré à l’époque: "Catherine et maintenant le petit George sont mes priorités", avant d’ajouter "et Lupo".

James Middleton, le frère de Catherine, a expliqué comment les chiens l'ont aidé à surmonter ses problèmes psychologiques. "Penser qu'un chien guérira votre santé mentale est une erreur, [mais] il peut être un compagnon fantastique", avait-t-il déclaré quand il avait décidé de révéler ses problèmes, dans l'espoir de pouvoir aider des personnes dans la même situation que lui.

James est désormais fiancé à une jeune Française, Alizée Thevenet. Le jeune couple a dû reporter son mariage prévu en 2020, à cause des restrictions sanitaires liées à la pandémie du coronavirus.

 
 




 

Vos commentaires