En ce moment
 

Le drapeau du Royaume-Uni sera-t-il sorti pour les 60 ans du prince Andrew?

Le drapeau du Royaume-Uni sera-t-il sorti pour les 60 ans du prince Andrew?
 
 

Faut-il faire flotter le drapeau britannique pour l'anniversaire du prince Andrew, comme de coutume? Le gouvernement s'interroge après le retrait de la vie publique du fils de la reine Elizabeth II, lié au défunt pédophile américain Jeffrey Epstein.

Le tabloïd The Sun a fait état jeudi d'un mail envoyé par un fonctionnaire du gouvernement aux mairies, leur rappelant d'arborer l'Union Jack à l'occasion du 60e anniversaire du prince Andrew le 19 février.

Le drapeau doit flotter sur les bâtiments publics

"C'était un email administratif rappelant une politique de longue date", a commenté le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson. "Le ministère de la Culture et la Maison royale examinent la manière dont cette politique s'applique lorsque des circonstances changent, par exemple quand des membres de la famille royale quittent leurs fonctions".

Selon une liste établie par le gouvernement britannique, le drapeau doit flotter sur les bâtiments publics notamment pour l'anniversaire de la reine, de son mari le prince Philip, de leurs quatre enfants, du prince William et de son épouse Kate. L'accession au trône d'Elizabeth II, il y a 68 ans jeudi, ou le jour de l'Armistice ont également droit aux honneurs du drapeau.

"Totalement inapproprié"

Pour le député travailliste Wes Streeting, interrogé par The Sun, sortir l'Union Jack pour les 60 ans du prince Andrew "serait totalement inapproprié".

Huitième dans l'ordre de succession au trône britannique, le duc d'York, 59 ans, est mis en cause pour ses relations avec le financier américain Jeffrey Epstein qui était accusé d'avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures des années durant et s'est suicidé en prison.

Le prince Andrew est lui-même accusé par l'Américaine Virginia Roberts, épouse Giuffre, de l'avoir forcée plusieurs fois à des relations sexuelles, ce qu'il dément.

Le fiasco d'une longue interview télévisée 

Lâché petit à petit par les entreprises et associations avec lesquelles il travaillait, il avait été contraint fin novembre 2019 de se retirer de la vie publique, après le fiasco d'une longue interview télévisée où il était apparu arrogant et manquant de compassion pour les victimes présumées d'Epstein.

Fin janvier, le procureur de New York, Geoffrey Berma, avait regretté que le prince Andrew n'ait apporté "aucune coopération" à l'enquête sur Epstein, alors que son bureau et la police fédérale américaine (FBI) lui avaient demandé de témoigner sur ses relations avec le financier, comme il l'avait promis fin 2019.




 

Vos commentaires