En ce moment
 

Le livre pour enfants de Meghan Markle sort aujourd'hui et est déjà l'objet de nombreuses critiques

 
 

"The Bench" (soit en français le banc) est le titre du livre pour enfants rédigé par la duchesse de Sussex, l'ancienne actrice Meghan Markle. C'est à partir d'un poème rédigé à l'occasion de la fête des pères pour son époux le prince Harry que Meghan Markle a décidé d'en faire un livre.

Cet ouvrage est rendu public ce 8 juin et est l'objet d'une dispute entre l'éditeur Penguin Random House et la chaîne de librairies Waterstones.

En effet, selon le journal du Telegraph, l'éditeur Penguin Random House aurait limité le crédit qu'ils accordent à Waterstones, ce qui signifie que le libraire ne peut acheter qu'un certain montant à l'éditeur. La célèbre chaîne de librairies a donc retiré les livres de cette maison d'édition de tous ses présentoirs dans 283 magasins à travers le Royaume-Uni.

Un aperçu de Lilibet

Les critiques rapportent ce matin que la duchesse de Sussex a demandé à l'illustrateur du livre de représenter le prince Harry, Archie qui sur l'une des images donnent ensemble à manger à leurs poulets, mais on peut également apercevoir la dernière née, Lilibet, lovée dans une écharpe portée par sa mère. Alors que la duchesse loue une vie authentique, tout semble avoir été inspiré à l'illustrateur du jardin du manoir à 14 millions de dollars de la duchesse et de son époux. 

 "Ce que les lecteurs de ce livre peuvent se demander à l'issue du bouquin, c'est est-ce que ce livre est réellement destiné aux enfants. Pas de monstres, ni de dinosaures...", note un journaliste du The Scotsman, lui-même père de 4 enfants.

Piers Morgan, chroniqueur du Daily Mail n'a pas mâché ses mots concernant cet ouvrage signé par la duchesse de Sussex. 

Premièrement, le journaliste condamne fermement le fait que l'ancienne actrice s'entête à commercialiser son titre de duchesse, en signant cet ouvrage avec son titre. De plus, le Britannique, connu pour ne pas avoir une langue de bois, mentionne que ce livre semble être "une parodie", étant donné que Meghan Markle a "impitoyablement renié son père" et "saccagé le père [du prince Harry], le prince Charles" dans l'interview vérité avec Oprah Winfrey. Il a affirmé avec désinvolture qu'il "préférait entendre les conseils parentaux de l'horrible père de Britney Spears parce qu'au moins ils se parlent toujours".




 

Vos commentaires