En ce moment
 

Le père de Charlene de Monaco sort du silence: "Ma fille est très vulnérable"

Le père de Charlene de Monaco sort du silence:
(c) belga
 
Charlène de Monaco
 

Mike Wittstock, le père de la princesse Charlene de Monaco, a révélé que sa fille était en ce moment "très vulnérable". Il a accepté d'évoquer ses problèmes de santé au média News24 alors qu'elle séjourne toujours dans un centre de traitement.

Mike Wittstock, 75 ans, a expliqué que sa fille était "vulnérable" parce qu'elle a subi "de nombreuses interventions médicales", mais il est optimiste: il est sûr que Charlene, qui est une ancienne championne olympique de natation, "reviendra beaucoup plus forte".

Charlene, l'épouse du prince Albert, est toujours dans un endroit tenu secret en train de suivre un traitement pour "épuisement physique et mental" après une absence de plusieurs mois du Rocher.

La jeune épouse du prince Albert était restée bloquée en Afrique du Sud, son pays natal, incapable de prendre un avion à cause de problèmes dans la sphère ORL. Il a été affirmé qu'elle avait contracté une infection des sinus. Après être revenue en novembre à Monaco, elle a été admise dans un établissement spécialisé pour poursuivre sa convalescence. 

Mike, qui vit dans la province du Gauteng en Afrique du Sud, a déclaré qu'il n'avait pas pu voir sa fille pendant sa longue période de convalescence dans son pays natal parce qu'il avait peur de la contaminer avec le Covid-19.

Il a déclaré à News24: "Je ne voulais pas l'infecter parce qu'elle a eu tellement d'interventions médicales, elle est très vulnérable."

Mais il a révélé qu'ils se parlaient régulièrement au téléphone et a déclaré qu'il avait une "excellente" relation avec Charlene.

Mike a ajouté qu'il parle également régulièrement à ses petits enfants, les jumeaux de six ans Jacques et Gabriella, qui sont à Monaco près de leur père.

Mike, qui a encouragé sa fille alors qu'elle s'entraînait pour devenir une nageuse olympique pour l'Afrique du Sud, a déclaré qu'il restait convaincu que Charlene reviendra "plus forte" que jamais.


 

 




 

Vos commentaires