En ce moment
 

Le prince George terriblement contrarié après une sortie scolaire: "Il était déboussolé"

Le prince George terriblement contrarié après une sortie scolaire:
© Isopix
 
 

Le Duc de Cambridge a exprimé ses inquiétudes pour la génération de ses enfants après une expérience à l'école qui a laissé son fils, le Prince George, dans un état de "confusion".

Au cours d'une interview accordée à BBC Newscast sur BBC Sounds avant la remise de son premier prix Earthshot, le père de famille s'est ouvert sur la sortie de son fils de8 ans pour ramasser des déchets, organisée par Thomas's Battersea.

Le prince William, 39 ans, a admis qu'il craignait que la génération de son fils ne parle encore du changement climatique dans 30 ans, lorsqu'il sera "trop tard".

"George a récemment ramassé des déchets à l'école et je n'avais pas réalisé, mais en parlant avec lui l'autre jour, qu'il montrait déjà qu'il était un peu déboussolé", a-t-il expliqué.

"Il était un peu agacé par le fait qu'ils soient allés ramasser des déchets un jour et que le lendemain, ils aient fait le même parcours, à la même heure, et que les mêmes déchets qu'ils avaient ramassés soient de retour (…) Et je pense que pour lui, il essayait de comprendre comment et d'où tout cela venait. Il n'arrivait pas à comprendre, il se disait : "On a nettoyé ça. Pourquoi ça n'a pas disparu ? ".

Il a également dit au présentateur Adam Fleming : "Il ne devrait pas y avoir une troisième génération qui arrive et qui doit faire encore plus d'efforts".

"Et vous savez, pour moi, ce serait un désastre absolu si George est assis ici à vous parler ou à votre successeur, Adam, vous savez dans 30 ans, peu importe, en disant toujours la même chose parce que d'ici là, il sera trop tard."

Le prince William a ajouté que son père, le prince Charles, qui est connu pour son engagement de longue date en faveur des questions écologiques, a eu "un parcours vraiment difficile" lorsqu'il a commencé à parler du changement climatique.

À propos de son père, William a fait remarquer : "Le chemin a été difficile pour lui. Mon grand-père a commencé à aider le WWF il y a longtemps, avec son travail sur la nature et la biodiversité, et je pense que mon père a en quelque sorte progressé et a parlé du changement climatique avant que quiconque ne pense que c'était un sujet".

Il a ajouté que son point de vue avait changé depuis qu'il avait ses propres enfants. "Je veux que les choses que j'ai appréciées - la vie en plein air, la nature, l'environnement - soient présentes pour mes enfants, et pas seulement pour mes enfants, mais aussi pour les enfants de tout le monde (…) Si nous ne faisons pas attention, nous volons l'avenir de nos enfants à travers ce que nous faisons maintenant. Et je pense que ce n'est pas juste."


 




 

Vos commentaires