En ce moment
 

Le prince Harry confirme sa relation avec Meghan Markle: Kensington Palace dénonce une "vague d'abus et de harcèlement" visant l’actrice

Le prince Harry confirme sa relation avec Meghan Markle: Kensington Palace dénonce une

Le fils cadet de Diana a officialisé le nom de sa nouvelle petite amie, l'actrice américaine Meghan Markle, dans un communiqué de presse inhabituel qui dénonce "le harcèlement" et les propos racistes dont elle est victime.

La rumeur agitait les tabloïds anglais depuis une dizaine de jours. Ce mardi 8 novembre, Kensington Palace s’est fendu d’un communiqué inédit pour officialiser la relation du prince Harry et Meghan Markle, l'actrice métisse de 35 ans, connue pour son rôle dans la série télévisée "Suits: avocats sur mesure". Tout en confirmant leur idylle, l'institution royale s’en prend aux médias qui auraient, la semaine dernière, "franchi la ligne".


Meghan Markle, cible de commentaires racistes et sexistes

"Sa petite amie, Meghan Markle, a été victime d'une vague d'abus et de harcèlement. Ces diffamations et tissus de mensonge, le caractère raciale des commentaires, le sexisme et le racisme des trolls sur les réseaux sociaux et des article sur le web, ont été rendus public en une d'un journal national", peut-on lire dans le communiqué publié sur Twitter.


Le prince Harry, "très inquiet"

"Le prince Harry est inquiet pour la sécurité de Meghan Markle et est très déçu de ne pas avoir pu la protéger. Il est injuste qu'après quelques mois de relation, mademoiselle Markle soit sujette à une telle tempête médiatique. Il est conscient que certains diront que 'c'est le prix à payer' ou que 'ça fait partie du jeu'. Il n'est absolument pas d'accord. Ceci n'est pas un jeu, il s'agit de sa vie et de la sienne", s’indigne Kensington palace ci-dessous.


Un communiqué inédit

La famille royale est généralement très réservée sur sa vie privée. Leurs communications concernent généralement les fiançailles, mariages, naissances, décès, les bonnes œuvres... La rareté du message est d’ailleurs soulignée dans le texte (en anglais ci-dessous) : "Il [le prince Harry] sait qu’un tel communiqué n’est pas habituel, mais il espère que les gens comprendront pourquoi il ressent la nécessité d’en parler publiquement."

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires