En ce moment
 

Le prince Harry, victime d’un CANULAR TÉLÉPHONIQUE, révèle son sentiment sur sa famille et...Donald Trump

Le prince Harry, victime d’un CANULAR TÉLÉPHONIQUE, révèle son sentiment sur sa famille et...Donald Trump
(C)Belga
Meghan & Harry

Le prince Harry a été victime d’un canular téléphonique monté par deux Russes se faisant passer pour l’activiste du climat Greta Thunberg et son père Svante, révèle ce matin le Daily Mail.

Dans ces deux conversations que le prince Harry pensait privées et qui ont été diffusées sur YouTube, le prince Harry révèle son sentiment sur sa retraite de la famille royale. Et de confier que lui, son épouse et Archie "sont complètement différents de la majorité de la famille royale". Et d’ajouter : "Mon service militaire m’a rendu plus normal que ce que ma famille aimerait croire".

Sur sa retraite au Canada avec son épouse, le prince Harry confie également que son épouse et lui préfèrent la vie normale à celle royale.

S’il a décidé de quitter ses fonctions royales, c’est pour son fils Archie, précise-t-il également. "Ce n’était pas la décision la plus facile, mais la bonne. J’ai dû faire passer ma famille en premier", ajoute-t-il.

De ses voyages effectués en jets privés, Harry minimise l’impact en justifiant que "la plupart des gens prennent bien des avions pour un week-end ou une soirée et que parfois pour la sécurité de sa famille, il faut faire des choix."

Selon Harry, les tabloïds ont peur de Meghan

Harry a également livré un conseil à Greta concernant la presse et les tabloïds: "Toute ma vie, j'ai fait partie d'une famille et d'un pays qui a peur des médias et de la culture des tabloïds parce qu'ils ont tellement de pouvoir et d'influence, sans aucune morale", a-t-il dit en émettant un rire nerveux. "Ce qu'il faut faire, c'est voir au delà".

Et d'analyser la réaction négative des médias face à son épouse, Meghan Markle: "À partir du moment où j'ai trouvé une femme qui était assez forte pour pouvoir défendre ce en quoi nous croyons ensemble, cela les a tellement effrayés qu'ils sont maintenant incroyablement en colère, ils veulent se battre, et tout ce qu'ils sont en train de faire maintenant, c'est essayer de détruire notre réputation et essayer de nous couler."

Le prince Andrew et Donald Trump

Lors de cette conversation que le prince Harry pensait privée, le jeune frère du prince William évoque aussi les frasques de son oncle le prince Andrew, accusé d'être mêlé aux activités pédophiles du milliardaire américain Jeffrey Epstein: "Qu'il l'ait fait ou pas, encore une fois, nous sommes complètement séparés du reste de la famille." 

Plus délicat, le prince Harry donne son avis sur certains dirigeants mondiaux, tel que Donald Trump et confie "qu’il a du sang sur ses mains à cause de ses choix en matière de politique sur le climat".

Et de conclure : "Ce qu’il faut faire c’est prendre des décisions qui choquent les gens, en choquant les gens, on réveille les consciences, parce que à la fin de la journée, nous sommes tous des grenouilles placées dans de l’eau froide sur le point de bouillir sans qu’on s’en rende compte… "

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires