En ce moment
 

Le prince William a demandé à son oncle, le comte Charles Spencer, de raisonner Harry, pressé de se marier avec Meghan Markle

Le prince William a demandé à son oncle, le comte Charles Spencer, de raisonner Harry, pressé de se marier avec Meghan Markle
(c)ISOPIX
 
 

Nous vous en parlions la semaine passée. L'éminent historien royal Robert Lacey va publier un livre qui s'annonce comme une bombe pour la monarchie britannique. Dans cet ouvrage, il révèle les détails du conflit qui oppose les deux fils de la princesse Diana, Harry et William.

Avant de se mettre à la rédaction de ce livre consacré au départ du prince Harry, le biographe ne croyait pas aux rumeurs de conflit entre le prince William et Harry qui filtraient dans la presse... Jusqu'à ce qu'il ne découvre que la dispute entre William et Harry était bien réelle et beaucoup plus grave que ce à quoi il s'attendait... Pour lui, elle pourrait sonner la fin de la monarchie britannique.

Chaque jour, l'historien revient sur des chapitres de cet ouvrage dans le Daily Mail.

Ce dimanche, il révélait à quel point le prince William était inquiet pour Harry avant qu'il ne se marie et qu'il voulait tout faire pour freiner l'élan du jeune prince, pressé d'épouser l'actrice américaine.

Avant de rencontrer Meghan Markle, le prince Harry vivait des moments difficiles

Au cours des deux dernières années de sa vingtaine, le prince Harry a connu une phase difficile qu'il décrit lui-même comme un "chaos total''. Selon ses propres mots: "Je ne savais tout simplement pas ce qui n'allait pas avec moi ... J'ai été proche du burn-out à de nombreuses reprises."

À la suggestion de son frère aîné, Harry a donc commencé à suivre une thérapie. Cressida Bonas, sa dernière petite- amie sérieuse avant Meghan Markle, aurait confié que le jeune homme était mal dans sa peau et obsédé par lui-même.

"Peu importe à quel point vous pensez être éduqué, talentueux, riche ou cool'', a-t-elle posté de manière énigmatique sur sa page Instagram le jour de ses fiançailles avec Meghan Markle, "la façon dont vous traitez les gens en fin de compte dit tout sur vous".

Cressida Bonas s'est également plainte à de nombreux amis que Harry nourrissait une névrose au sujet des médias. "Il se plaignait des paparazzi et soupçonnait qu'ils se cachaient partout, là où il n'y en avait manifestement pas", dit-elle.

Meghan Markle, star de la série dramatique juridique américaine Suits, est entrée dans sa vie début juillet 2016. Et très vite le prince Harry a évoqué à son frère qu'il avait l'intention de l'épouser. 

A maintes reprises, le prince William qui a courtisé sa propre épouse Kate pendant 10 ans avant de lui demander sa main, a conseillé à son jeune frère d'attendre et de laisser le temps faire.

Le comte Charles Spencer appelé à la rescousse

Le prince Harry ne voulait pas écouter les conseils de son grand frère et cumulait les réactions brusques et offensées - à la moindre remarque. William se tourna alors vers son oncle Charles Spencer, le frère de Diana, pour obtenir de l'aide.

Le jeune frère de Diana a joué le rôle de parrain de substitution auprès des deux garçons dans les années qui ont suivi la mort de leur mère. Du même avis que William, Charles Spencer a accepté d'en discuter avec son neveu. Mais la réaction du prince Harry a été explosive. 

"Il était furieux que son frère aîné entraîne d'autres membres de la famille dans ses convictions", écrit le birographe.

C'est à ce moment là que la fissure fraternelle s'est formée. Cette intervention additionnelle a été pour Harry la goutte qui a fait déborder le vase. Depuis ce jour-là, le prince Harry nourrit une colère, une méfiance et a installé une certaine distance envers son frère aîné, le prince William.  




 

Vos commentaires