En ce moment
 

Mariage secret de Beatrice d'York: voici pourquoi Kate, William, Harry et Meghan n'ont pas été invités

Mariage secret de Beatrice d'York: voici pourquoi Kate, William, Harry et Meghan n'ont pas été invités
ISOPIX
 
Kate et William

Après maintes péripéties annulations et reports causés par le coronavirus ou encore les déboires du prince Andrew, lié au scandale de l'affaire Epstein, le mariage de Beatrice et Edoardo Mapelli Mozzi a finalement été célébré ce 17 juillet 2020.

La princesse Béatrice et Edoardo Mapelli Mozzi avaient prévu de se marier à la Chapelle Royale du Palais St James le 29 mai devant 150 invités. Une réception dans le jardin du Palais de Buckingham était aussi au programme. Mais c'est finalement dans la plus grande intimité que les mariés se sont dit "oui", au sein de la chapelle de Tous Les Saints de Windsor. La mère de la mariée Sarah Ferguson, sa soeur la princesse Eugenie, son père le prince Andrew ainsi que les parents du marié étaient présents.

La princesse n'a pu choisir qu'une seule demoiselle d'honneur, son identité n'a pas encore été dévoilée. 

Elizabeth II et le prince Philip répondent présents

Elizabeth II et le prince Philip étaient aussi de la partie. "Ils étaient évidemment très désireux que la Reine vienne, donc le mariage devait avoir lieu avant qu'elle ne monte au château de Balmoral, donc c'était une excellente occasion", explique un ami du couple. La reine se rendra sans sa résidence estivale à la fin du mois de juillet, il a donc fallu faire vite!

La reine et le prince Philip étaient les deux seuls membres de la famille royale présents, hors des parents de Beatrice. Kate, William, Harry et Meghan ne faisaient tout simplement pas partie des personnes conviées à la fête. Avec seulement 20 invités, il a fallu faire un choix. "Si vous en invitez un, des questions seront posées pour savoir pourquoi vous n'avez pas invité les autres. Et ils sont tout simplement trop", explique une source au Daily Mail. Pour Beatrice, c'était tous ou personne, et elle a fait son choix.

 

 

Vos commentaires