En ce moment
 

Rose Hanbury, la maîtresse supposée du prince William, a été aperçue SANS SON ALLIANCE (photo)

Rose Hanbury, la maîtresse supposée du prince William, a été aperçue SANS SON ALLIANCE (photo)
ISOPIX

On vous le rapportait la semaine dernière, Rose Hanbury, la maîtresse supposée du prince William a été conviée au banquet d'Etat donné à Buckingham Palace en l'honneur de la visite du président américain, Donald Trump. L'ancienne mannequin de 35 ans, mariée au marquis de Cholmondeley 58 ans, a fait une arrivée remarquée. Alors que les convives arboraient leurs plus belles parures, la marquise portait d'imposantes boucles d'oreille, mais pas d'alliance, ni de bague de fiançailles, ni de tiare, alors qu'elle en a le droit en tant que Marquise et qu'elle en possède une qu'elle l'a déjà portée lors de précédents dîners d'Etat, rapporte le Sun...


 

De quoi en conclure selon de nombreux tabloïds, que le couple que Rose Hanbury forme avec le marquis serait au bord du divorce.

Mariés depuis 2009 et parents de 3 enfants, le couple connu dans toute l'aristocratie anglaise, aurait éclaté suite aux rumeurs d'adultère de la jeune épouse avec le prince William. 

En effet, en mars dernier, certaines rumeurs faisaient état d'une "mise à l'écart" de la jeune femme de la part de la duchesse de Cambridge. Cette "exclusion" de leur cercle d'amis issus de l'aristocratie était apparue dans la presse de manière inepliquée 

Rose Hanbury, qui vit dans un imposant manoir situé à quelques encablures des Cambridge, était devenue l'une des meilleures amies de Kate.  Leurs enfants partageant leurs après-midis récréatives. Mais une raison assez importante a brisé l'amitié qui unissait les deux femmes. 

Quelques jours après l'apparition dans les tabloïds de cette dispute inexpliquée, plusieurs journalistes écrivaient que cette mise à l'écart avait eu lieu à cause d'une infidélité du prince William, commise alors que Kate était enceinte du 3ème enfant du couple, Louis. Rose Hanbury s'en serait vantée à plusieurs reprises. 

Sans que le public s'y attende, Rose Hanbury a assisté au dîner d'Etat donné pour le président américain et les plus fins observateurs ont remarqué qu'elle ne portait pas son alliance. De plus, Rose était accompagnée à son arrivée de la journaliste Sarah Vine du Daily Mail qui est très connue outre-Manche. Si les deux femmes sont proches, cela signifie que Rose, elle-même, aurait très bien pu être la source à l'origine de ces articles faisant état de rumeurs d'adultère. 


  

Vos commentaires