En ce moment
 

Voici le luxueux manoir secret californien où vivent le prince Harry et Meghan Markle en attendant de trouver leur propre maison (photo)

Voici le luxueux manoir secret californien où vivent le prince Harry et Meghan Markle en attendant de trouver leur propre maison (photo)
(C)Isopix

Le prince Harry et Meghan Markle vivent dans une cachette ultra-luxueuse nichée dans les collines de Beverly Hills qui appartient au magnat hollywoodien Tyler Perry, révèle ce matin le Daily Mail. L'arrangement ayant été conclu par Oprah Winfrey, l'amie de l'actrice américaine.

C'est donc dans ce manoir très luxueux que le duc et la duchesse de Sussex et leur fils d'un an, Archie, ont déposé leurs valises, depuis leur déménagement de l'île de Vancouver. Ce déménagement a été précipité alors que le président Trump annonçait à la mi-mars vouloir fermer les frontières du pays en raison de la propagation du coronavirus.

Cette villa de style toscan possède huit chambres et 12 salles de bains et est lotie sur une parcelle de 22 hectares située au sommet d'une colline dans la communauté ultra-exclusive de Beverly Ridge Estates, avec une vue imprenable sur la ville depuis l'arrière-cour.

Rien n'a été révélé sur l'arrangement conclu par Meghan et Harry pour séjourner dans cette demeure explique ce matin le Daily Mail. "On ne sait pas si Harry, 35 ans, et Meghan, 38 ans, louent la propriété de Tyler ou y séjournent en tant qu'invités, mais une chose est certaine, il n'y a aucune trace de vente", écrit le tabloïd britannique.

Une source a déclaré au journal: "Meghan et Harry ont été extrêmement prudents pour garder leur base à LA secrète. Leur équipe les a aidés à choisir judicieusement le lieu de leur transition vers Los Angeles.

"Le quartier Beverly Ridge se trouve dans un enclos ultra secret où l'accès est gardé par des agents de sécurité. La propriété de Perry Tyler a également sa propre porte qui est surveillée par leur équipe de sécurité."

"Beverly Ridge est un excellent endroit pour passer incognito. Les voisins sont des patrons d'entreprise ultra-riches qui ne sont pas dans le besoin d'appeler des journaux pour rapporter des ragots."

Vos commentaires