En ce moment
 

Des étudiant(e)s vétérinaires sexy se mettent tout nus pour leur calendrier 2016 (photos)

Des étudiant(e)s vétérinaires sexy se mettent tout nus pour leur calendrier 2016 (photos)
Capture d'écran Afterhourscalendar.com

Garçons et filles ont pris la pose pour la bonne cause.

La saison des calendriers sexy de 2016 a débuté et à l'université de Sydney à Camden, en Australie, les étudiants n'ont pas eu peur de se mettre complètement à nu.

Pas de vulgarité dans ces photos plutôt esthétiques, cachant seulement les parties intimes... Les étudiants, filles et garçons se sont dénudés dans la nature et à la ferme, parfois avec des animaux, devant le photographe Nicola Bodle.

Le but de ces étudiants en science vétérinaire: récolter des fonds pour venir en aide aux agriculteurs touchés par la sécheresse intense qui touche l'Australie, via l'association We're For The Bush.

Ce calendrier est réalisé par les étudiants vétérinaires chaque année depuis plus de 30 ans. Cette fois, environ 65 jeunes ont participé à sa réalisation.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires