Accueil People

Sonia, 28 ans, se laisse pousser les poils depuis un an: "Au début, mon mari était choqué..."

Sonia est une jeune femme qui vit à Gdynia, en Pologne. Elle raconte avoir jeté son rasoir pour de bon il y a un an, lasse que la société lui dicte ce besoin d’avoir la peau lisse et exempte de poils. Elle raconte qu’elle passait trois heures chaque semaine à essayer de se débarrasser des poils sur ses aisselles, sur ses jambes et son ventre. "Je me rase depuis que j’ai douze ans, et je me sentais moins bien que les autres filles qui n’avaient pas autant de poils sur leur corps", peut-on lire dans le Daily Mail.

"J’ai choisi de ne plus me raser, parce que je me trouve belle, que c’est très confortable de vivre comme cela, mais évidemment, il y a des jours où je me demande pourquoi j’ai choisi de me battre contre tous ces standards de beauté, et pourquoi je suis si têtue", ajoute-t-elle.


"Au début, mon mari était choqué"

Son mari Tobiasz était d’abord sceptique, raconte-t-elle, mais elle explique que leur amour commun a permis de passer au-dessus de ça. "Au début, mon mari était choqué, parce qu’il me connait depuis 8 ans, et j’ai toujours rasé mon corps. C’est vrai qu’il préfère une apparence épilée, mais on a beaucoup parlé, je lui ai expliqué pourquoi c’était important pour moi de vivre avec mes poils et il a décidé de l’accepter et de me soutenir".

Elle a décidé d’expliquer sa démarche sur les réseaux sociaux, et témoigne d’échanges constructifs avec d’autres femmes. "J’ai reçu beaucoup de messages de femmes qui sont au point où j’en étais il y a un an. Je parle avec elles, parfois on s’envoie des photos, et on se soutient", explique-t-elle.

À lire aussi

Sélectionné pour vous