En ce moment
 

L'Amour est dans le pré: Florent rejoint ses trois prétendantes DANS LEUR LIT, "On a tous un peu merdé, surtout moi"

 
 

Pour la treizième saison de l'Amour est dans le pré, 10 agriculteurs, à la recherche de l’âme sœur, ont confié leur destin amoureux à Sandrine Dans. Parmi eux, une femme et neuf hommes âgés de 24 à 55 ans. Ces célibataires aux parcours touchants et atypiques ont fait appel à elle dans l’espoir de briser leur solitude.

Un premier rapprochement se serait concrétisé un peu plus dans l'Amour est dans le pré, entre Florent, 24 ans, fermier de Court-Saint-Etienne, et Amandine, lors de la première nuit. Le matin, la tension était palpable entre eux et les autres candidates. Laurianne et Julie prennent très mal ce rapprochement. Elles ne savent plus si elles ont encore leur place dans l'expérience.

Pour Laurianne, ce que Florent a fait était "déplacé". L'agriculteur reconnait alors son erreur. "Je m'en suis rendu compte aussi." "Peut-être un peu trop tard", lui glisse alors Laurianne. "C'est le fait que tu sois venu te coucher à côté d'Amandine. Tu ne t'es même pas dit que tu allais te mettre au milieu (…) J'étais à côté, je me suis retournée vers Julie. C'était malaisant. Tu ne sais plus où te mettre en fait."

Florent se justifie

Les trois jeunes femmes étaient dans le même lit. Pour se justifier, Florent tente de dire qu'il s'est mis là où il pouvait. "J'ai été vous rejoindre. Pas spécialement Amandine, j'ai été vous rejoindre dans le lit. J'étais à côté d'Amandine, mais c'était la partie la plus libre et la plus proche de là où j'étais. Il n'y avait pas de préférence, c'était juste une question d'organisation et de logistique. Je comprends tout à fait que vous vous soyez posé des questions."

"Je me suis sentie un peu mise à l'écart, répond Laurianne. Ça crée un peu un malaise." Le jeune homme explique qu'il aurait dû rester dans son lit. "J'ai bien compris que ça ne se faisait pas. On a tous un peu merdé, surtout moi. On passe l'éponge là-dessus et c'est le principal."


 




 

Vos commentaires