En ce moment
 

Lu-Anh CRAQUE dans le Meilleur Pâtissier: elle voulait "mettre à l'honneur la Belgique" (vidéo)

  • Lu-Anh craque dans le Meilleur pâtissier: elle veut "mettre à l''honneur les belges"

  • Mohammed est BOULEVERSÉ par les compliments du Jury du Meilleur Pâtissier: "J’aimerais bien rendre ma mère fière de moi"

  • Dans le Meilleur Pâtissier, Mercotte se lâche: "C’est vraiment orgasmique"

  • Première fois que le jury du Meilleur Pâtissier voit un dessert dans une cuvette de toilette: voici qui a été éliminé

 

Des pâtissiers amateurs s'affrontent dans les jardins du château de Montfort l’Amaury pour la 8e édition du Meilleur Pâtissier. Passionnés de douceurs sucrées et venus de toute la France, de Belgique, et même, cette année, du Canada, ils se lancent dans la plus grande compétition de pâtissiers amateurs de France.

Cette semaine, nos pâtissiers amateurs embarquent pour un voyage gourmand au pays des frites, des gaufres et du chocolat, la Belgique. Après avoir revisité le café liégeois, les candidats ont du se plonger dans la deuxième épreuve, la technique. Pour cette étape, Mercotte a déniché une recette dans son vieux grimoire. Les candidats ont dû préparer un gâteau, du nom de "de kroen" ou plus exactement "une couronne" en français.

Ce gâteau est un hommage à la Reine Mathilde. Il a de fait été spécialement préparé par un pâtissier flamand pour ses 45 ans. Il est composé principalement d'un biscuit Joconde bien fin, d'une mousse au chocolat noir onctueuse, des boucles en chocolat avec les drapeaux de la Belgique et de morceaux de mangues cachés à l'intérieur.

Après avoir été mal classée pour la première épreuve, Lu-Anh espérait séduire le jury pour la deuxième étape. Se montrer à la hauteur de la Belgique est son principal objectif, étant la seule belge de la compétition. "Je vais leur montrer de quoi les Belges sont capables, qu'on est petit par la taille mais grand par l'esprit", déclare-t-elle avec plein d'entrain.

Mais catastrophe, la jeune belge ne parvient pas à finaliser la décoration de son gâteau à temps. C'est un nouveau coup dur pour Lu-Anh qui pensait pouvoir réussir les épreuves, toutes étant sous le thème de la Belgique. "C’est un peu difficile parce que je voulais vraiment me rattraper sur l’épreuve technique parce que c’est l’épreuve belge, elle me tient beaucoup à cœur", dit-elle les larmes aux yeux. "Ici, je réussis la moitié de gâteau donc j’espère que je serai bien classée quand même", lance-t-elle avec espoir.

Remise de ses émotions, elle compte sur la 3 ème épreuve, celle de la création. Pour cette étape, les candidats doivent illustrer une blague belge en dessert. Celle choisie par Lu-Anh dénote par sa touche originale. "Pourquoi les Français disent "aller aux toilettes" et pas "à la toilette"? Parce qu'il en faut plusieurs pour en trouver une propre". Elle souhaite donc illustrer sa blague avec une pâtisserie dans une cuvette de toilette. Mais pas de chance pour notre Belge, elle rencontre une mauvaise surprise au démoulage. Son gâteau se casse et ne donne pas le résultat escompté. C'est la goutte de trop. Lu-Anh fond en larmes. Le jury, surpris par ce dessert, est relativement mitigé à la découverte de celui-ci. "T’as un peu loupée quoi", commence par dire Mercotte. "Mais au moins, ça va très bien dans le thème".

Vos commentaires