En ce moment
 

Méghane a appris que son bébé était trisomique après avoir accouché: "J’en veux au corps médical, comment n'ont-ils pas pu voir une chose pareille?" (vidéo)

Série-documentaire inédite qui relate le quotidien de six jeunes mamans entre 19 et 24 ans. Ce sont 6 jeunes femmes, 6 personnalités, 6 chemins de vie et 6 histoires radicalement différentes. Leur point commun : elles sont toutes déjà mamans. Pour certaines, la maternité n’était pas programmée, pour d’autres, il s’agissait d’un choix mûrement réfléchi, mais leur volonté à toutes: vivre pleinement et intensément leur rôle de de maman tout en assumant les contraintes de leurs vies personnelles.

Méghane a 24 ans et elle est maman de Gabriel, 21 mois. Une trisomie 21 a été diagnostiquée chez son bébé, après qu'elle l'ait mis au monde. La nouvelle a été difficile à accueillir, même si aujourd'hui, Méghane et son compagnon Florian n'échangeraient leur enfant pour rien au monde.

C'est Mégane, 25 ans, une des plus vieilles amies de Méghane, qui a appris la nouvelle la première. "C’était particulier cette rencontre. Quand je suis arrivée dans la chambre, elle pleurait. Au début, je n’ai pas compris forcément pourquoi", se souvient-elle. "Elle m’a demandé ce qu’il se passait, puis je lui ai expliqué que les médecins avaient la suspicion de la trisomie 21", poursuit la maman.

"Le mot est fort, mais ça a un peu anéanti tout le monde. On était tellement pressés de le rencontrer, heureux de te voir heureuse. De savoir que ça a été finalement un accouchement pour lequel tu es heureux mais malheureux à la fois, on ne savait plus comment réagir. On était heureuse mais tristes quand même", ajoute la deuxième amie de Méghane. "Je vais pleurer, je ne vais plus m’arrêter", réagit la maman. 

"Le médecin n'a pas attendu mon compagnon pour me l'annoncer"

"Honnêtement, je ne pense pas qu’on puisse se remettre d’une annonce pareille. Surtout que le médecin n’a pas pris de gant, rien. Il n’a pas attendu que Florian soit là à mes côtés, alors qu’il voit bien dans mon dossier médical que je n’ai pas accouché toute seule, qu’il y avait un papa. Et puis même pour les mères célibataires, on n’annonce jamais une nouvelles comme ça toute seule".

"C’était difficile de te voir en train de pleurer. J’ai cru que c’était une descente d’hormones, puis je voyais que ça ne s’arrêtait pas. Alors je me suis dit que c’était peut-être un truc sur Gabriel, mais j’étais loin de m’imaginer ça", dit Mégane.

"J’en veux au corps médical, parce que je me dis 'comment ça se fait qu’ils n’ont pas pu voir une chose pareille'. Et la trisomie 21, et la malformation cardiaque. Je me dis, comment c’est possible, en 2016, qu’on n’ait pas pu voir ça. Mais maintenant il est là et je l’aime, c’est sûr", conclut la maman.

Retrouvez "Les Mamans" du lundi au vendredi à 16h25 sur RTL TVI et sur RTL Play.

Vos commentaires