En ce moment
 

Ces deux figures emblématiques des Chiffres et des lettres furieuses après leur éviction : "Nous n’avons pas refusé la nouvelle version du jeu"

Ces deux figures emblématiques des Chiffres et des lettres furieuses après leur éviction : "Nous n’avons pas refusé la nouvelle version du jeu"
©AFP
 
 

Depuis de nombreuses années, les visages d’Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard sont bien connus des téléspectateurs des Chiffres et des Lettres. Mais ils ont récemment été évincés de l’émission par France Télévisions.

Ils ont évoqué soir un départ "contraint et forcé", récusant la version avancée par France Télévisions d'un changement de formule qu'ils auraient refusé. Dans un communiqué, les deux figures historiques du PAF donnent leur version de leur départ, et évoquent "une situation d'une rare violence".

Le programme, jusqu’à présent diffusé quotidiennement, le sera bientôt uniquement le week-end. Laurent Romejko restera aux commandes des Chiffres et des Lettres, mais sans ses deux acolytes. Une décision qui leur a été imposée, ont-ils expliqué dans ce communiqué.

"En somme, bien loin de vouloir partir ou quitter l’émission, c’est bien France Télévisions où nous avons travaillé si longtemps qui choisit de se séparer de nous, d’acter seule une rupture qui ne lui a jamais été demandée", ont-ils réagi.

Le maintien de leur salaire et de leur CDI leur aurait été refusé. "Nous n’avons pas refusé la supposée nouvelle version du jeu, puisqu’on ne nous l’a jamais présentée. (...) Ce qui est désigné pudiquement comme un désaccord contractuel a surgi car France Télévisions a exigé une baisse de notre salaire de l’ordre de 60 % et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l’outrecuidance de réclamer", ont-ils ajouté.

Arielle Boulin-Prat est en CDD chez France Télévisions depuis 36 ans et Bertrand Renard depuis 47 ans. C’est pour cette raison qu’ils ont trouvé légitime de réclamer un CDI.

"Nous n’existons pas alors que nous sommes tous les jours à l’antenne. Cette régularisation nous a été sèchement refusée, sans explication. C’est inacceptable humainement avant de l’être juridiquement", ont-ils encore expliqué.

Auparavant quotidienne, "Des chiffres et des lettres" ne sera plus diffusée que le week-end en fin d'après-midi sur France 3, avec une nouvelle formule.


 

Vos commentaires