En ce moment
 

Pascal, aventurier emblématique de Koh-Lanta, raconte avoir souffert de schizophrénie après sa participation

Pascal, aventurier emblématique de Koh-Lanta, raconte avoir souffert de schizophrénie après sa participation
©Capture d'écran générique Koh-Lanta: Le choc des héros
 
Koh-Lanta
 

Participer à Koh-Lanta, cela laisse des traces ! Et certains aventuriers ont un peu de mal à vivre l'après. C'est le cas de Pascal Salviani, qui a participé à Koh-Lanta : Thaïlande en 2016 et à Koh-Lanta : le combat des héros en 2018. On se souvient de l'aventurier de 53 ans qui a réussi l'exploit de gagner 2 fois l'épreuve des poteaux.

Dans une émission diffusée sur la chaîne française C8, La vraie vie des aventuriers, il est revenu sur les difficultés qu'il a rencontrées à son retour d'aventure.

Sur le plan physique d'abord : "Je suis rentré avec une grosse infection. Avec un gros problème d’intestin. J’ai passé une nuit aux urgences parce que j’avais comme un infarctus de l’intestin. J’ai perdu 18 kilos en 40 jours. On ne peut pas dire que 'Koh-Lanta', c’est du pipeau. Ce n’est pas la vérité. La vérité, c’est que c’est très dur", a-t-il révélé.

Il a ensuite évoqué les problèmes psychologiques qui l'ont affecté à plus long terme.

"Les plus grosses séquelles, elles sont psychologiques. Elles sont très dures à vivre, a confié Pascal. Je suis revenu, ça a été très compliqué pendant très longtemps. Pendant 7-8 mois, j’ai eu un dédoublement de la personnalité, je souffrais de schizophrénie. La jungle me manquait. Dormir dans la jungle me manquait. J’étais ici, mais mon cerveau était resté en Thaïlande. Quand je suis rentré, j’étais complètement perché. Je n’étais pas là. Je ne pouvais pas dormir dans ma chambre, j’avais l’impression que le plafond allait s’effondrer. J’entendais des singes pendant la nuit. Mon cerveau avait complètement pété".

Rappelons qu'un suivi médical est assuré pour chaque candidat après sa participation à l'émission.

 




 

Vos commentaires