En ce moment
 

Questions pour un champion et Julien Lepers, la saga n’est pas teminée: il réclame 3 millions d’euros devant la justice

Questions pour un champion et Julien Lepers, la saga n’est pas teminée: il réclame 3 millions d’euros devant la justice

L'animateur Julien Lepers, évincé en 2016 de la présentation de "Questions pour un champion" sur France 3, réclame la somme de 3,4 millions d'euros à la société de production FremantleMedia, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat.

Portée devant le conseil des prud'hommes jeudi, la décision interviendra le 5 avril, a indiqué à l'AFP maître Pierre-Olivier Lambert, le conseil de Julien Lepers, confirmant des informations de presse.

Concernant la somme de 3,4 millions d'euros réclamée à FremantleMedia, "cela paraît très important, mais il s'agit en premier lieu d'indemnités contractuellement convenues à hauteur d'un million, cela ne souffre aucune contestation", a-t-il précisé.
sb

"Une audience virulente, à l'image de son licenciement"

Elle comprend aussi "le prix de 28 années d'ancienneté en fonction de son salaire de 40.000 euros par mois environ" ainsi que "500.000 euros pour un préjudice d'image qui correspond à environ un an de salaires", a ajouté l'avocat.

Contacté par l'AFP, l'avocat de FremantleMedia n'était pas joignable dans l'immédiat.

"Ce n'est pas une petite société de production mais une filiale du groupe Bertelsmann, qui fait 16 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel", a souligné le conseil de Julien Lepers, qui a qualifié l'audience de "virulente, à l'image de son licenciement".


"Julien Lepers a failli sortir de ses gonds, c'est un homme brisé"

"Julien Lepers a failli sortir de ses gonds, (...) c'est un homme brisé, qui s'est fait virer au bout de 28 ans, c'est une claque, une insulte", selon Me Lambert. "Le producteur a exécuté 'à la cow-boy' une décision du diffuseur France Télévisions, prise par Delphine Ernotte directement, de virer les hommes blancs de plus de 50 ans", a-t-il estimé, "Le producteur n'a pas souhaité assumer la décision du diffuseur et a invoqué de fausses raisons pour justifier son licenciement".

Joint par téléphone vendredi, Julien Lepers, 68 ans, n'a pas souhaité répondre aux questions de l'AFP.

Vos commentaires