En ce moment
 

Zoom sur la collection de Christine : "J’appelle pas ça une garde-robe mais plutôt un placard à pulls!"

Zoom sur la collection de Christine :
 

Dans la garde-robe de Christine, les pièces ne sont pas très variées. Des pulls, des pulls et encore des pulls ! Si toutefois, ils étaient branchés...

À 58 ans, Christine a longtemps aimé la mode. Durant les années 80, elle adorait porter chemisiers à fleurs, vestes flashy ou veste en velours. Or, les temps ont changé et depuis, la quinquagénaire, peine à trouver son style. Après un divorce et après avoir perdu son travail, Christine s’est complètement laissée aller

Dans son placard, la majorité des pièces sont en fait… des pulls ! "J’appelle pas ça une garde-robe mais plutôt un placard à pulls !", sourit-elle.

Sans formes, trop larges ou de couleur terne, sa collection de pulls semble en effet  sans limites. Au grand dam de ses enfants qui regrettent la féminité perdue de leur mère : "Tu te caches derrière des pulls qui sont trois fois trop grands !", lui lance sa fille.

Si dans la garde-robe de Christine, aucune pièce n’est à sa taille, c’est tout simplement parce qu’elle a perdu 11 kilos. Et que depuis, elle n’a pas renouvelé sa collection…

"Ça te ferait du bien d’avoir une autre vision de toi-même", lui confie son fils, inquiet de son évolution. "J’aimerais qu’elle comprenne qu’elle peut toujours séduire, que sa vie de femme n’est pas arrêtée et qu’elle peut avoir une nouvelle vie", souligne sa fille. C’est dans cet objectif que Christine a sollicité l’aide de Cristina Cordula.

Pourtant, pour parvenir à la métamorphose attendue, le chemin est long. Essuyant de nombreux refus, Cristina a finalement réussi à la convaincre de troquer ses pulls contre des blouses féminines. Christine repart finalement avec une robe et un trench, deux pièces parfaitement adaptées à sa morphologie. À la fin du relooking, elle avoue se trouver "canon".

Il ne lui reste plus qu’à trouver l’amour, chose qu’elle attend depuis longtemps : "Quand je vois des couples dans la rues, je me dis pourquoi pas moi". En attendant, une chose est sûre, Christine fait bel et bien la fierté de ses enfants : "J’espère que ça lui redonnera confiance en elle et que ça lui redonnera le sourire", conclue sa fille. 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos