En ce moment
 

"Dans mon cœur à moi, j'ai gagné": Mallory revient sur son magnifique parcours dans Top Chef (vidéo)

 

Lundi soir, Mallory a été éliminé de Top Chef aux portes de la finale. Mais le jeune chef bruxellois n'a aucun regret. Comment pourrait-il en avoir après ce parcours incroyable dans une compétition d'un tel niveau. Nous sommes revenus avec lui sur ses meilleurs moments et sur les belles rencontres de Top Chef

Quel parcours ! Quel regard portes-tu sur ces semaines de compétition ? Tu dois être fier ?

"Je n’ai aucun regret, j'ai fait un beau parcours. Je pense que j'ai bien représenté la Belgique jusque-là où j'ai été, le plus loin possible. 3e place, c'est une belle place, je ne regrette rien, je suis très content pour les finalistes, je m'incline aussi devant leur talent parce que c'est deux grands cuisiniers. C'est des très bons cuisiniers, c'est des belles personnes, ils méritent leur place. Je la méritais aussi mais… Mais voilà. Je suis très content".

Au final, même si tu ne gagnes pas, vu ton parcours, c'est comme si tu avais gagné, non ?

"Dans mon cœur à moi, j'ai gagné, c'est pour moi le plus important. Je pense que les Belges sont contents, sont fiers que la Belgique ait été représentée au maximum jusqu'en demi-finale. Je suis très content, j'ai été le plus loin possible, j'ai rencontré de supers belles personnes, de grands chefs, et c'est pour moi le plus important. Je ne tire que des bonnes choses de cette aventure".

On t'a vu très proche d'Hélène Darroze, mais aussi de Michel Sarran : les chefs sont vraiment fort présents avec vous durant l'aventure ?

"C'est sûr que j'avais une très bonne entente avec les chefs, avec les candidats… Mais surtout avec les chefs. La cheffe Hélène Darroze, c'était un peu la petite maman pendant ces deux mois de tournage et le chef Michel Sarran, ça a été un peu comme un ami. Dès le départ, on a gagné une épreuve et puis j'avais l'impression qu'il était un peu gamin comme moi, donc pendant les épreuves, c'était cool, on s'entendait très bien. Ce sont des vraies personnes avec des vraies valeurs, et ce sont des gens corrects, bien, et qui m'ont dit dans choses en off ou pendant les tournages, des choses qui me font grandir. Par exemple, me dire qu'il faut que je reste la personne que je suis, qu'il ne faut pas changer. Tout ça, ce sont des mots qu'auparavant, on ne m'avait jamais dits. Ces mots qu'ils m'ont dits, ça m'a fait ouvrir les yeux sur d'autres choses. Et effectivement il faut rester soi-même tout le temps tout le temps, tout le temps."

Ton meilleur souvenir de Top Chef ?

"Mon meilleur souvenir de Top Chef, c'est la guerre des restaurants parce que j'étais avec Adrien. C'est quelqu'un que j'apprécie énormément, c'est vraiment un bon gars, un très bon cuisinier et on a gagné avec un concept belge. J'ai pu représenter la Belgique avec la guerre des restaurants, c'est pour moi quelque chose de grand et ça c'est vraiment ma fierté de Top Chef."

Tes 2 plus belles rencontres dans Top Chef ?

"Chez les candidats pour moi, c'est Adrien et Diego. C'est les deux personnes avec qui j'ai le plus d'affinités, avec qui je m'entends le mieux. Et chez les chefs, c'est Michel Sarran et la cheffe Hélène Darroze. Même si j'apprécie Philippe Etchebest - je ne veux pas la guerre -, et le chef Paul Pairet aussi. Ce sont tous les 4 des grands chefs qui nous ont appris beaucoup de choses mais surtout les deux que j'ai nommés, ils sont dans mon cœur."

 

 

Vos commentaires