En ce moment
 

"Mais comment fait-il pour ne pas rire?": Jean-François Piège garde son sérieux face à Adrien, contrairement aux autres chefs hilares (vidéo)

 

La deuxième épreuve de ce second épisode de "Top Chef" 2018 était celle du show culinaire. Les candidats devaient terminer leur recette devant Jean-François Piège. Quand vient le tour d’Adrien, tout le monde a beaucoup ri.

Pour l’épreuve du show culinaire, Adrien décide de réaliser un plat à base de tome de Bethmale, un fromage qu’il avait l’habitude de manger avec sa grand-mère. "Je veux faire paraître un moment de convivialité en famille au travers de mon assiette."

Avec cela, il propose au chef un risotto de topinambours, avec quelques tombées de foie gras et une crème de foie gras. "Il y a un des ingrédients qui n’est pas gras", interroge Jean-François Piège. "Vous avez bien dit que vous vouliez quelque chose qui nous ressemble, qui vous fasse comprendre qui on était… Je suis quelqu’un qui est un peu généreux, j’ai de belles poignées d’amour", lui rétorque le candidat, provoquant l’hilarité des autres chefs.


Les chefs ne s'en remettent pas

Le candidat ajoute ensuite de l’Armagnac flambé, avant de mettre dans sa recette la crème de foie gras. "Oh la la, t’as vu tout ce qu’il met ?", commente Hélène Darroze. "Mais non, il a mis de l’huile d’olive", continue Philippe Etchebest, visiblement choqué. "Oui, pour apporter un peu de gras, c’était un peu sec", blague Michel Sarran.

Le coup de grâce, c’est au moment où Adrien donne l’appellation de son plat, "descente des montages avec ma grand-mère". Les chefs sont morts de rire et ne s’en remettent pas. Jean-François Piège, quant à lui, parvient à garder son sérieux. "Mais comment fait-il pour ne pas rire ?", s’exclame Philippe Etchebest.

Même si son plat ne lui aura pas fait éviter l’épreuve de la dernière chance, Adrien aura en tout cas eu le mérite de faire passer aux chefs un bon moment.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos