En ce moment
 

Jean-Philippe Watteyne agressé vendredi, cambriolé samedi : "Ça fait beaucoup !" (EXCLUSIF)

 
 

Vendredi soir, Jean-Philippe, le finaliste belge de Top Chef était victime d'une agression devant son restaurant montois. C'est en prenant de ses nouvelles ce matin qu'il nous révélé que la série noire a continué pour lui ce week-end puisqu'il a été cambriolé samedi. Il revient sur ce week-end particulièrement difficile pour lui et sa compagne.

Alors Jean-Philippe, tu es remis de cette agression ?

Physiquement non, mais bon, il faut que ça continue. Puis hier je retravaillais déjà (NDLR : il participait au "Dimanche toqué" à Mons).

Tu es parvenu à travailler malgré tes blessures ?

Le plus dur, c'est mon pouce gauche qui est quand même bien abimé. Je ne sais pas tenir quelque chose de la main gauche, c'est assez ennuyant. Mais heureusement, j'ai mon équipe qui est là et ce que je ne sais pas faire, ils le font. Hier, je me suis mis à un poste où je ne devais pas utiliser ma main gauche et voilà, on s'est organisés comme ça et ça a été comme sur des roulettes. Je pense même que c'est le stand où ça le mieux été.

C'était la première fois que tu étais victime d'une agression ?

Oui, c'est un acte gratuit, ils nous sont tombés dessus comme ça.

Tu étais donc à l'intérieur du restaurant avec ta soeur et tu as constaté qu'ils embêtaient ta compagne ?

Ma soeur était avec moi dans le restaurant, à l'étage. D'en haut, j'ai vu qu'ils l'embêtaient de l'autre côté de la rue. C’est pour ça que je suis vite descendu tout seul puis ma soeur a suivi, mais elle est restée derrière moi, heureusement d'ailleurs, mais elle a pris quelques coups aussi. Ça a tout de suite tapé. Dès que je suis arrivé, ça  a commencé direct. J'ai rendu quelques coups, je pense que mon pouce, c'est peut-être moi en me défendant qui l'ai abimé. Après ils étaient quatre et c'était la première que je ramassais des coups comme ça, j'en ai pris plein la tête, dans le dos, la mâchoire.

Ils ne t'ont pas reconnu ?

Non, je ne pense pas. . Il n’y a pas un moment où j'ai entendu "Top Chef" ou bien mon nom. Je suis descendu et directement, c'est parti en live. On n'a même pas eu le temps de discuter, il n'y a même pas eu d'échange de phrase. Ma femme était en train de leur dire "laissez-moi tranquille", je suis tout de suite descendu.

Ta femme doit te voir comme son héros de l'avoir défendue ?

Elle s'est bien défendue aussi, c'est une grande nerveuse et elle ne supporte pas qu'on touche aux personnes qui lui sont chères alors elle s'est bien défendue.

On se remet de ce genre d'agression ?

Ça travaille quand même un peu, en plus j'ai été cambriolé la nuit d'après. Ça fait beaucoup de choses sur le même week-end.

Cambriolé au restaurant ?

Oui au restaurant, iCook

Tu penses que c'est lié à l'agression ?

Je ne pense pas non ... Enfin, je ne sais pas en fait.

Ils ont volé beaucoup de choses ?

Non, mon ordinateur portable seulement, mais j'ai tout dessus : photos, factures... Mais c'est un Mac donc dès qu'ils se connecteront, tout sera tout de suite effacé. J'ai fait la demande de sorte que ça se verrouille dès que le portable est connecté. Au moins, ils ne sauront pas utiliser mes données perso.

Ils ont fait des dégâts en rentrant ?

Non, c'est ça qui est incroyable : ils sont passés par la fenêtre de la cuisine qui est à l'étage. Donc ils ont escaladé la façade pendant la nuit pour que personne ne les voie, c'est des fous ! Il y a peu de chance qu'on les retrouve, mais bon ... Des "experts" sont venus, ils ont pris des empreintes, etc., mais des empreintes dans un resto, il y en a un paquet !

On souhaite à Jean-Philippe que cette série noire s'arrête là !


 




 

Vos commentaires