En ce moment
 

Lady Gaga revient sur son passé douloureux: "A 19 ans, j'ai été violée à plusieurs reprises"

© TPMP - Plug RTL
TPMP

Sur le plateau de TPMP, les chroniqueurs sont revenus sur les confidences de la chanteuse.

Elle avait mis sa légendaire extravagance de côté pour faire ses débuts au cinéma dans "A Star is born", premier long métrage de Bradley Cooper, dans lequel elle incarne une jeune chanteuse prometteuse, avec force mais sans fard.

Loin des excentricités dont elle est coutumière, l'interprète de "Poker Face" apparaît au naturel, fragile et hésitante, dans le film, où elle incarne Ally, une chanteuse prometteuse mais qui doute de son talent. Dans cette œuvre cinématographie, on découvre une Lady Gaga comme on ne l'avait jamais vue. Pourtant, le tournage de celle-ci ne fut pas chose simple pour la jeune femme. Elle raconte que de douloureux souvenirs ont ressurgi à travers ce projet cinématographique. Dans une interview donnée à Oprah Winfrey pour le magazine américain "Elle", Lady Gaga parle de son passé éprouvant.

Quand j’ai regardé l’Oscar, j'ai vu la matérialisation de ma douleur.

"Quand j’ai gagné l’Oscar, je l’ai regardé et un journaliste m’a demandé : 'Quand vous regardez l’Oscar que voyez-vous?' J’ai répondu : 'Je vois beaucoup de douleur'. Je ne mentais pas à ce moment-là. J’ai été violée lorsque j’avais 19 ans, à plusieurs reprises. J’ai été traumatisée de multiples façons par ma carrière au fur et à mesure des années mais j’ai survécu et j’ai continué à avancer. Quand j’ai regardé l’Oscar, j'ai vu la matérialisation de ma douleur. Je sais que personne dans la salle n’a compris ça quand je l’ai dit, mais moi je le comprenais", a-t-elle confié. 

Depuis, la chanteuse est atteinte de stress post-traumatique. Elle est suivie par plusieurs spécialistes et est contrainte de prendre des médicaments pour soulager ses douleurs. "Je veux que toutes celles qui sont passées par là sachent qu'elles peuvent gagner un Oscar. Et je veux surtout leur dire de ne pas hésiter à demander de l'aide. Et ceux qui sont témoins de ces souffrances, tendez-leur la main. Dites-leur que vous comprenez leur souffrance. Dites-leur de vous raconter leur histoire", a insisté la chanteuse. 

Sur le plateau de TPMP, les chroniqueurs sont revenus sur ces confidences. "Je trouve que ce film a été une grande libération pour elle. Depuis, elle s'est ouverte, elle est au naturel et elle est belle. C'est une grande actrice. Pour elle, ce film a été une grande thérapie", a indiqué Bernard Montiel. 

 

Vos commentaires