En ce moment
 

Accusations d'agression sexuelle dans Koh Lanta: Candide Renard s'exprime pour la première fois (vidéo)

Accusations d'agression sexuelle dans Koh Lanta: Candide Renard s'exprime pour la première fois

Gilles Verdez a eu la jeune femme au téléphone. Dans Touche pas à mon Poste, il a raconté ce qu'elle lui a révélé.

Il y a quelques semaines, le tournage de la nouvelle saison de Koh Lanta devait être arrêté en raison d'une accusation d'agression sexuelle. La victime présumée, Candide Renard, était jusqu'à présent restée silencieuse. Le candidat qu'elle accuse, Eddy Guyot, est présumé innocent, comme l'a rappelé Gilles Verdez. La jeune femme serait quant à elle en état de stress post-traumatique, mais elle souhaite malgré tout qu'une confrontation soit organisée.


Candide Renard "veut absolument la confrontation"

"Elle veut absolument la confrontation avec Eddy, elle n'a jamais refusé, elle dément et c'est à la juge de le dire (NDLR : de demander une confrontation)", a-t-il expliqué.

Le chroniqueur a ensuite expliqué que 3 dépositions avaient été faites : "Une à l'aéroport, une 2 jours après son arrivée, et une à Nancy. Selon elle, il y a bien eu tentative d'agression", dit-il encore.

Aujourd'hui, plusieurs semaines après les faits, Gilles Verdez le dit très marquée : "C'est une jeune fille extrêmement touchée, elle a été hospitalisée, elle est partie en Afrique, elle ne pouvait plus supporter, elle a préféré s'isoler".


Le témoignage des candidats attendu

Ensuite, il touche un mot des témoins dont le témoignage est attendu. "On a dit que les témoins, les candidats exonéraient Eddy, qu'ils infirmaient la version de Candide. C'est faux, les témoins ont été appelés aujourd'hui, ils n'ont pas encore témoigné".

Le chroniqueur termine de raconter sa conversation avec Candide Renard en ajoutant : "On a dit que le fait qu'elle porte plainte était une stratégie parce qu'elle avait senti qu'elle allait être éliminée, c'est faux. Elle était la meneuse de son équipe bleue et au conseil, elle n'était absolument pas menacée. Elle maintient sa version, elle veut que justice soit faite : 'J'espère que l'affaire ira jusqu'au bout'".

 

 

Vos commentaires