En ce moment
 

Gros clash entre Gilles Verdez et Capucine Anav dans TPMP: "T’as bossé ici, tais-toi! J'en ai ras le bol!" (vidéo)

Gros clash entre Gilles Verdez et Capucine Anav dans TPMP:

Capucine Anav était de retour dans Touche pas à mon poste lundi soir pour parler de son livre "Authentique". Elle a été confrontée à ses anciens collègues. Tous ont été bienveillants, sauf Gilles Verdez qui a été particulièrement dur avec la jeune femme. "Je n’ai pas lu votre livre et je ne le lirai pas. Capucine, lâchez-moi, lâchez-nous ! C’est bon, vous avez été ici, vous avez bossé avec nous", a-t-il d’abord lancé. Ce à quoi la jeune femme a répondu : "Mais je ne parle pas de vous dans mon livre".

Ce que le chroniqueur reproche à son ancienne collègue, c’est qu'elle se serve de son expérience dans Touche pas à mon poste pour la promotion de son livre. "Qu’elle ait au moins la décence d’avoir la reconnaissance du ventre, t’as bossé ici, tais-toi quand on te demande ça", a-t-il insisté.


"J’en ai marre des gens qui font leur promo sur les dos des chroniqueurs et de l’émission"

Face aux réactions mécontentes des autres chroniqueurs, il a continué : "Pourquoi elle nous tacle ? Je vous dis ce que je ressens". Capucine s’est défendue en rappelant que Gilles Verdez avait été le premier à la tacler l’an dernier "en disant que j’étais une cruche". "J’aurais dû tacler plus, mais franchement, j’en ai marre des gens qui font leur promo sur les dos des chroniqueurs et de l’émission. J’en ai ras le bol", a-t-il ajouté.


Soutenue par les autres chroniqueurs

Contrairement à Gilles Verdez, les autres chroniqueurs ont défendu Capucine, notamment Jean-Michel Maire qui, lui, a lu son livre. "J’ai lu les extraits qui concernent TPMP et franchement, les extraits ne sont pas du tout méchants, ils sont pleins de nostalgie et pleins de sympathie envers Cyril et nous-mêmes. Là, elle répondait à une interview et forcément, on raconte, on fait des raccourcis, c’est normal", a-t-il fait remarquer.

Très émue Capucine a aussi confié que grâce à Cyril, elle avait repris goût à la vie et qu’il l’avait sauvée de la dépression.

Vos commentaires