En ce moment
 

Rebondissement dans l’affaire du "canular homophobe" de TPMP: "Il n’y a jamais eu d’appel de détresse" (vidéo)

Il y a un an et demi, Cyril Hanouna faisait un canular dans l’émission Touche pas à mon Poste. La victime ? Un jeune homosexuel inscrit sur un site de rencontres.

La séquence avait créé une véritable polémique. En effet, l’association Le Refuge affirmait qu’après ce canular, le jeune homme avait appelé l’association LGTB affirmant qu’il avait été harcelé et viré de son domicile par son père. Retournement de situation un an et demi plus tard, l’avocat du Refuge révèle ce mercredi 28 novembre que cet appel… n’a jamais existé.

"Il n’y a jamais eu d’appel de détresse et il n’y a pas eu d’adolescent victime", affirme Emmanuel Pierrat auprès du magazine L’Express. "Un bénévole, pris dans la folie qui a succédé à la diffusion de la séquence, a inventé un appel au secours qui n’existait pas."


"Dans les médias, on a été complètement lâchés"

L’équipe de TPMP a évidemment évoqué l’affaire hier sur son plateau. Tous les chroniqueurs avaient été fortement touchés à l’époque. Cyril Hanouna et son émission avaient été lâchés par nombreux de leurs confrères. Selon l’animateur, beaucoup de journalistes auraient préféré "enfoncer l’émission". "Dans les médias, on a été complètement lâchés. Ils nous sont tous tombés dessus sans même enquêter. Il y a des très bons journalistes et des journalistes à scandale. J’en veux à ceux qui se sont engouffrés trop vite dans la brèche et qui ont essayé de faire un pugilat sur l’affaire."

Sur le plateau, Cyril Hanouna a tenu à remercier les fans de l’émission qui ont défendu son équipe. "Si TPMP existe encore, c’est grâce à vous, merci !"

Pour rappel, après ce canular jugé homophobe, le CSA avait reçu plus de 45.000 signalements, ce qui a valu à C8 une amende de 3 millions d’euros. Contactée par le Huffington Post, la chaîne a réagi. "La vérité est enfin révélée après qu’un important préjudice a été causé à Cyril Hanouna et à la chaîne C8. C’est notamment à partir de ce faux témoignage que le CSA a pris la décision de lourdement sanctionner la chaîne. Nous espérons que le CSA de lui-même reviendra sur ce préjudice."

Vos commentaires