Accueil Sport

Coupe d'Europe de rugby: des joueurs supplémentaires pour faire face au Covid

Les clubs engagés en Coupe d'Europe, dont la saison 2021-2022 débute le 10 décembre, pourront inscrire des joueurs supplémentaires jusqu'au 8 décembre, décision prise pour s'adapter aux contaminations au Covid-19 touchant certaines équipes, a annoncé jeudi son organisateur.

"Après avoir consulté les ligues et les fédérations concernées, il a été décidé de rallonger la fenêtre de première inscription de joueurs (close le mois dernier) afin de permettre à tous les clubs participants de compléter leur effectif avec un nombre illimité de joueurs non déjà inscrits précédemment", a expliqué l'European professionnal rugby club (EPCR) dans un communiqué.

"Tous les nouveaux joueurs devront être inscrits avant le mercredi 8 décembre à 13h00 (heure française)", a précisé l'EPCR.

Cette décision vise à faire en sorte que l'intégralité des matches de la première journée, programmés les 10, 11 et 12 décembre, puissent se tenir alors que l'équipe galloise de Cardiff - qui doit recevoir le Stade toulousain, tenant du titre - et la province irlandaise du Munster, ont été bloquées en Afrique du Sud après des infections au coronavirus dans leurs rangs.

La plupart des joueurs du Munster ont pu quitter Le Cap mardi soir, mais quatorze membres de l'équipe irlandaise, testés positifs au coronavirus, ont dû rester sur le sol sud-africain.

Cardiff Rugby, qui a enregistré six cas positifs au Covid-19, n'a pas pu décoller du Cap jeudi "en raison de restrictions sur les vols entrants au Royaume-Uni" et espère pouvoir le faire "demain (vendredi) matin", selon un tweet du club.

A leur retour au pays de Galles, les éléments non contaminés devront observer dix jours d'isolement, avec pour conséquence que "28 joueurs et 14 membres de l'encadrement ne pourront pas prendre part aux rencontres européennes" face au Stade toulousain, puis aux Harlequins le 18 décembre. Le staff du Cardiff essaie donc de constituer une équipe bis.

- Variant Omicron -

Cardiff et le Munster s'étaient rendus en Afrique du Sud, ainsi que deux autres équipes européennes, les Scarlets (pays de Galles) et le Zebre Parme (Italie), pour participer à la 6e journée du United Rugby Championship, le championnat qui réunit des clubs écossais, gallois, italiens, irlandais et sud-africains.

Mais la découverte dans le pays d'un nouveau variant du Covid-19, baptisé Omicron et jugé "préoccupant" par l'OMS, a provoqué le report des quatre matches prévus le week-end dernier.

Les Scarlets et Zebre Parme, qui n'ont pas eu à déplorer de cas positif, ont pu quitter l'Afrique du Sud le week-end. Mais si la formation italienne a pu regagner son pays, les Scarlets effectuent leur période d'isolement à Belfast, laquelle se terminera le 10 décembre, veille de leur entrée en Coupe d'Europe face aux Anglais de Bristol.

En l'absence des 32 joueurs en quarantaine en Irlande du Nord, les Scarlets devront aligner une majorité de jeunes joueurs encore en formation ainsi que des joueurs semi-professionnels "qui jonglent entre leurs engagements dans le rugby et leur travail (en parallèle)", a expliqué l'équipe galloise.

Après une nouvelle série de tests négatifs mardi, les "Zèbres" ont eux reçu l'autorisation de reprendre l'entraînement à Parme mais les joueurs de retour d'Afrique du Sud s'entraînent à l'écart de ceux restés en Italie, a indiqué le club.

À lire aussi

Sélectionné pour vous