Qualifs Mondial 2022: un 25e match sans défaite pour l'Italie de Mancini

Qualifs Mondial 2022: un 25e match sans défaite pour l'Italie de Mancini
(c) AFP
 
 

Avec sa victoire logique en Lituanie (2-0) mercredi en qualifications du Mondial-2022, l'Italie de Roberto Mancini rejoint sur les tablettes celle de Marcello Lippi avec 25 matches consécutifs sans défaite.

Après une première mi-temps au ralenti avec une équipe bis, l'Italie a changé de visage et de rythme après la pause pour enfin prendre les devants par Stefano Sensi (47e), à peine entré en jeu. Et Ciro Immobile a conclu l'affaire en toute fin de match sur penalty (90+4e), faisant un peu oublier l'incroyable farandole d'occasions ratées avant cela.

Avec trois victoires en trois matches, après celles contre l'Irlande du Nord et la Bulgarie sur le même score, la Nazionale peut espérer éviter de revivre la non qualification pour le dernier Mondial, en 2018. Même si elle n'a pour le moment rencontré que les équipes les plus faibles, la Suisse restant l'adversaire principal sur la route du Qatar.

Roberto Mancini, arrivé sur le banc de l'Italie après cet accident, poursuit l'opération renaissance avec 25 matches sans défaite (20 victoires, 5 nuls).

Il a désormais fait aussi bien que Marcello Lippi, entre octobre 2004 et la finale du Mondial-2006 contre la France, et s'approche du record de 30 matches de Vittorio Pozzo entre 1935 et 1939.

L'équipe de Mancini n'a plus perdu depuis sa défaite contre le Portugal (0-1) en septembre 2018, même si elle a affronté peu de ténors depuis.

- Immobile, penalty salvateur -

En Lituanie, Mancini a poursuivi sa large revue d'effectif avec un titulaire et demi habituel au départ (Donnarumma dans les buts et Immobile en pointe avec le brassard de capitaine). Un peu par obligation avec les forfaits (Chiellini, Florenzi, Jorginho, Verratti, Kean...), beaucoup par choix pour tester large avant l'Euro avec notamment une défense à trois avec le défenseur de l'Atalanta Bergame Toloi (première sélection).

Sur le terrain synthétique ne favorisant pas le jeu rapide, l'Italie a longtemps été inoffensive face au bloc regroupé de la Lituanie.

La première mi-temps s'est résumée à deux occasions, juste avant la pause: une déviation manquée par El Shaarawy devant le but (39e) puis une frappe sèche d'Emerson bien sortie par le gardien lituanien Svedkauskas (41e).

Mancini grimaçait et décidait de lancer dès la reprise Chiesa (pour El Shaarawy) côté gauche et Sensi (pour Pellegrini) dans l'entrejeu.

Le rythme et la détermination ont alors changé et le but est vite arrivé, sur une frappe vrillée de Sensi (47e).

Le deuxième, lui, se fera attendre: Immobile ratait d'abord tout (50e, 57e, 64e, 69e, 80e) et Locatelli butait par deux fois sur le gardien (54e, 84e).

L'Italie aurait pu le regretter mais Donnarumma a fait bonne garde pour préserver sa cage inviolée devant Eliosius sur un contre dangereux de la Lituanie (73e), permettant à l'Italie de rester sur cinq matches sans but.

Et Immobile sauvait sa soirée en transformant en force le penalty de la dernière seconde.




 

Vos commentaires