En ce moment
 

"Le tirage de rêve": 5 joueurs de La Louvière rencontrent leur club formateur

(c) Belga
 
 

Mathias Francotte, Nelson Azevedo, Mohamed Soumaré, Gilles Denayer et Clément Libertiaux vont vivre une soirée encore plus spéciale que leur coéquipier mercredi soir en Coupe de Belgique. Les cinq louviérois vont affronter un club dans lequel ils sont passés durant leur formation. Certains auront même en face d'eux quelques amis.

Un match spécial mais pas de sentiment de vengeance. Voilà comment on peut résumer l'état d'esprit des joueurs de la RAAL La Louvière passés par Anderlecht. "C'était le tirage de rêve", explique Mathias Francotte, latéral droit de la RAAL. "C'est le plus grand club de Belgique et comme nous sommes nombreux à être passés par le club bruxellois, on était encore plus heureux." Mathias Francotte fait partie de ces Loups formés chez les Mauves. Il est arrivé en U13 et a quitté le club pour Courtrai en U19. Il garde en excellent souvenir de son passage à Nerpeede. "C'était vraiment le top de la formation." Pour Gilles Denayer aussi cette rencontre de Coupe de Belgique à un parfum spécial. "Je veux prendre ce match comme un autre mais j'ai quand même joué là-bas pendant 16 ans", indique le défenseur central des Loups. "Donc c'est forcément un peu différent.

"J'ai joué avec Francis Amuzu, Yari Verschaeren et Hannes Delcroix"

Nelson Azevedo a fait toutes ses classes à Anderlecht et a même participé à un match au Lotto Park. C'était début février 2018 face à Malines. Il avait alors été titularisé par Hein Vanhaezebrouck. "C'est un souvenir incroyable," explique le virevoltant milieu offensif. "J'avais été placé sur la liste des indésirables, avec mon actuel équipier Gilles Denayer, en début de saison mais je me suis battu pour revenir dans le coup. A l'époque, jouer ce match a été une vraie récompense."

Le Belgo-Portugais de la RAAL s'entraînait à l'époque avec Sambi Lokonga et Alexis Saelemackers. Et dans le noyau actuel des Mauves, il connait encore certains joueurs. "J'ai joué avec Francis Amuzu, Yari Verschaeren et Hannes Delcroix", indique-t-il. "Ce match est évidemment très particulier pour moi, c'était vraiment le seul tirage au sort que je souhaitais."

Les Loups croient à l'exploit

Les anciens Mauves ne vont certainement pas se positionner en victimes consentantes face à leur club formateur. Dans un stade qui sera rempli, les Loups veulent mener la vie dure aux Anderlechtois comme ils l'ont fait la saison dernière en Coupe à l'Antwerp (défaite 2-1). "La Coupe, c'est du bonus mais on veut faire bonne figure", remarque Gilles Denayer. "Et puis, ce n'est pas tous les jours qu'on joue devant plus de 10.000 personnes."

Mathias Francotte rejoint son coéquipier: "On veut rendre fiers tous les supporters qui seront derrière nous."

Nelson Azevedo parle même déjà de prolongations. "Avec nos supporters qui vont chanter durant 90 ou 120 minutes, il faudra tout donner", explique-t-il. "Si on ne croit pas à l'exploit, il ne faut même pas monter sur le terrain."


 




 

Vos commentaires