En ce moment
 

Croky Cup: les joueurs du Standard reviennent sur la finale de la Coupe de Belgique 2018 (vidéo)

 
 

Le Standard de Liège tentera dimanche (à suivre dès 20h sur Club RTL et RTL Play) de remporter sa neuvième Coupe de Belgique face au Racing Genk au stade Roi Baudouin de Bruxelles. La dernière date de 2018 face à... Genk. Mehdi Carcela, Arnaud Bodart et Hugo Siquet y étaient, chacun à leur poste. Ils racontent.

"C'est un magnifique souvenir", a confié Mehdi Carcela au micro de nos journalistes Vincent Legraive et Emmanuel Tallarico. "Une finale, ça ne se joue pas beaucoup de fois dans une carrière. Mais 2018, c'était une finale particulière. On y a cru jusqu'au bout. On a gagné en prolongations, à la fin, il faisait -10°C (rires). Il faisait très, très froid, c'est le souvenir que j'ai, ça caillait vraiment. On a été chercher la victoire dans nos tripes avec un grand gardien dans les buts (Jean-François Gillet, ndlr) qui nous a sorti quelques belles parades, puis on a marqué le but et on a gagné. C'est un grand souvenir pour moi et le Standard".

"Premièrement, j'étais en tribunes. Là, je vais la jouer", a indiqué Arnaud Bodart, le gardien des Rouches. "D'un autre côté, sans supporters, il manquera vraiment ce petit plus, cette grosse ferveur d'une finale et d'un club derrière".

"Moi, j'étais dans les gradins", a révélé Hugo Siquet, 15 ans à l'époque. "Dans le froid. On s'en rappelle bien, ça (rires). Il faisait très, très, très froid. C'est toujours des moments de stress et d'excitation, surtout qu'on marque un goal dans les prolongations. Après, une belle fête. C'est quelque chose de magique pour nos supporters de remporter une Coupe de Belgique". Ce sera l'objectif demain. "Ce sera quelque chose de particulier, surtout pour moi, un jeune du Standard, de l'Académie, de pouvoir représenter le Standard dans une finale de Coupe, pour ma première saison en plus, c'est un rêve éveillé. Je vais essayer d'en profiter un maximum et de me donner un maximum sur le terrain".

Regardez l'interview exclusive de Mbaye Leye :


 




 

Vos commentaires