Georges Grün tance la direction d'Anderlecht après la lettre ouverte: "On prend les fans pour des cons" (vidéo)

 
 

Georges Grün était remonté au moment d'analyser la défaite d'Anderlecht face au Club de Bruges en quart de finale de la Croky Cup. L'ancien Diable Rouge n'a pas manqué de critiquer son ancien club juste après avoir entendu l'interview de Franky Vercauteren. 

"Il protège ses joueurs, mais il ne dit pas la vérité", affirme-t-il sur notre plateau. "Contre le Standard et ce soir, ils étaient largement dominés par un adversaire. Avec un peu plus de réussite, ils étaient battus au Standard et ils s'inclinaient plus lourdement ce soir. Je crois qu'on ne fait pas assez profil bas du côté du Sporting. On se dit qu'on rivalise avec l'adversaire pendant une mi-temps... on n'a pas vu le même match".

Visiblement fâché, Georges Grün va alors aborder la fameuse lettre ouverte publiée il y a quelques jours, critiquant l'absence de leader dans cette équipe. "J'attends que quelqu'un tape du poing sur la table. Mais c'est déjà trop tard, il fallait le faire il y a quelques mois et avoir un leader. Qui est le leader ? Vincent ? Coucke ? Verschueren ? L'entraîneur ? C'est qui ? On ne sait pas...".

Cette lettre ouverte n'est d'ailleurs qu'une vase blague pour l'ancien joueur d'Anderlecht. "Ils signent à 5, on en a oublié une c'était Jean-Claude Van Damme parce qu'une phrase sur trois était en anglais", peste-t-il. "Il faut avoir un discours beaucoup plus ferme et ne pas prendre les gens pour des cons. On prend les supporters pour des cons. Il n'y a plus rien qui est offert aux fans d'Anderlecht. Franchement, ça doit être dur d'être supporter d'Anderlecht, de venir au stade et de voir un tel spectacle. On n'a jamais été habitué à ça !"

Un coup de gueule d'un ancien de la maison qui fera sans doute son effet dans les travées du Lotto Park. 




 

Vos commentaires