En ce moment
 

Hein Vanhaezebrouck, abattu, ne croit plus en une qualification gantoise en Croky Cup (vidéo)

 
 

Hein Vanhaezebrouck était fataliste après la défaite de ses hommes en demi-finale de la Croky Cup. Le coach gantois n'a pas caché son amertume et sa déception, alors qu'encore une fois, les Buffalos ont fait preuve d'une maladresse folle devant le but, offrant ainsi une opportunité en or à l'adversaire. 

"C'est facile, c'est toujours la même analyse. Malheureusement. On aurait pu être dans une très belle situation après ce premier match, qui nous aurait peut-être permis de continuer. Maintenant, ça va être vraiment difficile d'aller là-bas et de gagner, minimum, pour avoir des prolongations. C'est dommage", a d'abord expliqué le coach à notre micro.

Il est ensemble parti dans ce qui ressemble à un discours désespéré, mettant en avant la domination stérile des siens. "Il n'y a pas photo aujourd'hui. Ils n'ont rien eu du tout. Ils ont eu le ballon sur la barre au début, mais pour le reste, ils n'ont rien créé. Le but qu'ils marquent, c'est un cadeau. Et nous, on aurait pu mettre 4 ou 5 buts. Il n'y a aucune discussion sur qui aurait dû gagner, même avec une grande différence. Ce n'est pas la première fois. Cela nous arrive tellement de fois de rater toutes nos occasions et de donner un but à l'adversaire. Cela fait partie du jeu, tu peux être la meilleure équipe, montrer les meilleures choses, si tu ne marques pas, ça ne compte pas. Dans un an tout le monde aura oublié. Ils regarderont le résultat, ils se diront que Bruges a joué la finale, qu'ils ont été champions et que Gand n'a pas bien joué. C'est l'histoire de Gand cette saison", a-t-il détaillé.

Visiblement, Hein Vanhaezebrouck n'y croit plus. "C'est ici qu'on aurait dû prendre l'avantage. A Bruges, c'est toujours très difficile".


 

Vos commentaires