En ce moment
 

La chouette interview des frères De Sart: "Julien? Il a été très mauvais comme d'habitude" (vidéo)

La seconde demi-finale aller de la Coupe de Belgique entre l'Antwerp et Courtrai s'est terminée jeudi sur un partage (1-1). L'occasion pour les frères De Sart, Alexis (Antwerp) et Julien (Courtrai), de s'affronter sur le terrain.

"Comment j'ai trouvé le match d'Alexis? Très mauvais, comme d'habitude. On connaît le joueur", s'est amusé Julien De Sart à l'issue de la rencontre au micro de notre journaliste Emiliano Bonfigli. "Dans son style de jeu à lui, toujours dans des courses vers l'avant, dans le pressing, dans ma zone à chaque fois donc c'était pas facile ni très plaisant. Il a fait un bon match. On a encore deux matchs contre Anvers cette année donc on se verra encore".

Courtrai a bien défendu jeudi soir contre l'Antwerp. "Leur plan de jeu était normal pour eux", a indiqué Alexis. "Ils savent qu'ils ne viennent pas ici en tant que favoris. Mais ils ont réussi leur plan en mettant ce but chez nous. pour eux, c'est un bon résultat, mais on a réussi à mette le 1-1. On sait qu'on devra aller là-bas pour marquer et gagner. Ce sera intéressant comme match retour. Le même match? On a dû fair ele jeu. Là-bas, ça risque d'être compliqué, tout dépendra de l'état du terrain (sourire). Ce sera un match difficile, on devra se battre. On a vraiment envie d'aller en finale, eux aussi, mais ce sera celui qui aura le plus d'envie".

Courtrai peut créer l'exploit dans son petit stade? "C'est un petit terrain avec une petite ambiance, ça a son charme aussi", a confié Julien. "Alexis a parlé de l'état du terrain. Même pour nous, c'est une inconnue. On verra bien mais on espère qu'il sera dans le meilleur état possible Mais ce sera un facteur important, c'est vrai".

"Le penalty? C'est le football, malheureusement", a indiqué Alexis. "Parfois, on marque. D'autres fois, on rate. C'est dommage pour nous car à 1-0, on aurait été plus à l'aise. Là, ça les relance dans le match, ils prennent un coup positif au mental et nous un coup négatif".

Vos commentaires