En ce moment
 

William Balikwisha révèle l'origine de sa mystérieuse célébration et se confie sur Ronny Deila (vidéo)

 
Balikwisha
 

William Balikwisha a été élu homme du match après avoir offert la victoire et la qualification au Standard sur le terrain de Dender en seizième de finale de la Coupe de Belgique. 

Le jeune attaquant était ravi, et même très étonné de recevoir cette distinction. Après son but, l'unique dans cette rencontre, Balikwisha s'est dirigé vers les supporters du Standard et a célébré en mimant quelqu'un qui dort. Une célébration qui a surpris nos commentateurs dans le feu de l'action car les supporters liégeois n'ont pas cessé de donner de la voix durant toute la rencontre. 

À notre micro, il s'est expliqué sur les raisons de cette célébration énigmatique. "C'est pour mon fils", a-t-il confié avec le sourire. "Il a difficile à dormir la nuit et je lui passais le message qu'il est l'heure d'aller dormir."

Une symbolique familiale était donc derrière ce geste. De famille, il en est justement question dans le vestiaire du Standard. Le coach Ronny Deila semble avoir créé quelque chose de spécial avec son groupe. "Oui, il a beaucoup de charisme", confirme Balikwisha. "Il nous apporte de la sérénité. Il a un plan de jeu qui est très clair et pour nous il faut juste le suivre, se donner à 100% et ça paie."

Qualifié pour les huitièmes de finale, le joueur ne veut pas s'avancer sur des pronostics. "On va prendre match après match et on verra ce qu'il se passera. Je n'ai pas envie de me projeter."

Au moment d'apprendre qu'il avait été élu homme du match, William était sincèrement surpris. "Je n'ai pas l'habitude d'être dans la lumière", reconnaît le buteur. "Les choses me réussissent cette année et je suis vraiment très content. Il faut garder la tête sur les épaules, continuer à travailler et surtout à rester humble. Dans le football ça peut aller très vite : on peut être en haut comme on peut être en bas donc je veux rester humble, continuer à travailler et de prendre match après match."


 

Vos commentaires