"Comme si le groupe ne s'était jamais quitté": Roberto Martinez évoque le 1er rassemblement des Diables Rouges en 2020

©Belga
 
 

Si la Belgique a parfaitement bien entamé sa campagne en Ligue des Nations avec une victoire au Danemark (0-2) samedi, l'Islande, adversaire de la Belgique mardi soir à Bruxelles, a dû s'incliner devant l'Angleterre (0-1). Malgré tout, les Islandais ont longtemps fait douter les 'Three Lions', vainqueurs grâce à un penalty de Raheem Sterling dans les arrêts de jeu.

Les Anglais de Gareth Southgate, réduits à dix en seconde période, auraient même pu repartir avec un seul point de Reykjavik si Birkir Bjarnason n'avait pas manqué son penalty juste avant le coup de sifflet final. "Je m'attends à un match quelque peu similaire", a prévenu Roberto Martinez. "J'admire ce que les Islandais parviennent à faire depuis un certain temps. Ils sont très bien organisés. Il faudra bien défendre et être capable de briser les lignes adverses", a-t-il expliqué.

C'est le premier rassemblement en 2020 pour les troupes de Roberto Martinez. "C'était assez étrange d'être de retour après dix mois. Mais au bout de cinq minutes, c'est comme si le groupe ne s'était jamais quitté. Contre le Danemark, nous avons démontré que l'équipe était capable de souffrir."

Même si l'Euro est encore loin, le Catalan pense déjà à sa liste des vingt-trois et ses inhérents choix. "Chaque joueur veut vraiment appartenir à cette équipe. Ce sera très difficile d'en choisir vingt-trois pour l'Euro de l'été prochain. C'est vraiment une tâche très compliquée, il y a tant de possibilités", a ponctué Martinez.

Mardi soir, la Belgique défiera l'Islande à huis clos au Stade Roi Baudouin à l'occasion de la 2e journée du groupe 2 de la Ligue A de la Ligue des Nations.

> NATIONS LEAGUE: RÉSULTATS ET CLASSEMENTS DES GROUPES




 

Vos commentaires