En ce moment
 

Anna, supportrice finlandaise en Belgique: "Si Martinez met une équipe B, on est sûr que la Finlande va gagner"

 
 

Les Diables Rouges affrontent la Finlande ce soir dans leur 3e et dernier match du groupe B de l'Euro 2020 de football. Des Hiboux Grands-Ducs qui font vivre un véritable rêve à tous les Finlandais. C'est le cas d'Anna Prusila, supportrice finlandaise qui habite à Louvain.

Lundi soir à Saint-Pétersbourg (21h) dans le groupe B de l'Euro 2020, la Finlande et la Belgique se défieront pour la douzième fois de leur histoire.

Une match qui sera tout particulier pour Anna Prusila. Cette Finlandaise de 29 ans habite Louvain et a la Belgique dans le coeur. "Ma première expérience avec la culture belge remonte au collège il y a 10 ans. J'ai vécu une année à Dinant, entouré de fans de foot. Et il y a 5 ans, j'ai rencontré mon copain belge lors de mon Erasmus. Je suis donc 'descendue' pour l'amour".

Elle n'en revient toujours pas de voir son équipe à l'Euro. Pour la première fois de son histoire. "C'est un rêve de générations. Je n'arrive pas à y croire, c'est dingue. Je n'ai pas de mots. C'est un truc de fou de voir la Finlande jouer contre ces grandes équipes, parmi les meilleures, c'est juste incroyable". "Et là, c'est fantastique. J'adore l'idée de voir mes deux pays jouer l'un contre l'autre".

Maillot de la Finlande sur les épaules, elle supportera donc les deux nations. Même si elle sera la seule. "Je vais regarder ce match avec pas mal de Belges et je serai certainement la seule à porter le maillot finlandais, mais ce n'est pas grave. Je suis fière de mon pays, de mon équipe et que le meilleur gagne!".

Parce les Diables Rouges, elle les adore. "Franchement, j'adore les Diables. C'est une équipe exceptionnelle. Evidemment, il y a des individualités super douées, les meilleures dans leur genre, mais c'est aussi une équipe avec Roberto Martinez qui... Disons, il y a 5 ans, ils n'arrivaient pas à jouer comme une équipe, il y avait des individualités super fortes, mais maintenant, grâce à Martinez, je vois une équipe qui joue en équipe. Ca me donne du plaisir à voir, j'ai du plaisir à voir leur jeu".

"Si Martinez met une équipe B sur la pelouse, on est sûr que la Finlande va gagner", ajoute-t-elle encore. De quoi aggraver le bilan belge contre la Finlande. Celui-ci est, de manière assez surprenante, négatif. En onze confrontations, la Belgique ne compte que 3 victoires pour 4 défaites et autant de partages. Les Diables Rouges restent aussi sur une série de 7 matches sans victoire contre la phalange finlandaise. Il faut remonter à octobre 1968 pour retrouver la trace d'une victoire des Diables contre les Hiboux Grands-Ducs.

Les Hiboux Grands-Ducs, c'est le surnom de cette équipe finlandaise. Un surnom créé lors d'un match contre... la Belgique. "Il y a une relation particulière entre les deux équipes. En Finlande, il y a une tradition de donner des noms d'animaux aux équipes de sport. Et rappelez-vous qu'en 2007, un hibou grand-duc est descendu sur la pelouse et on a été obligé de suspendre le match. C'est lors de ce match-là qu'on a nommé l'équipe finlandaise les Hiboux Grands-Ducs".




 

Vos commentaires