En ce moment
 

Belgique - France 2-3: la presse européenne salue un match "fantastique", "merveilleux, avec un "scénario de folie"

Belgique - France 2-3: la presse européenne salue un match
(c) AFP
 
 

Qu'ils soient espagnols, allemands, italiens ou bien sûr français, les médias européens partageaient un sentiment d'exaltation pour la demi-finale d'hier soir entre la Belgique et la France remportée par cette dernière 3-2 dans les ultimes minutes de jeu après avoir été menée 2-0.

"Deux équipes stellaires"

"Une demi-finale merveilleuse", commençait la Gazzetta dello Sport en Italie avec un "épilogue d'une dernière demi-heure à faire battre les coeurs entre deux équipes stellaires". Le journal concluait : "La France gagne, la Belgique ne peut que pleurer sur elle-même, mais quel spectacle".

"Révolution française"

En Espagne, les deux principaux journaux sportifs, Marca et AS s'inquiétaient surtout de la sortie prématurée d'Eden Hazard, le joueur du Real Madrid. "Alerte rouge pour Hazard", écrivait Marca. AS évoquait une "révolution française".

Le média suisse RTS s'emballait lui aussi pour un "scénario de folie à Turin". "Un match incroyable" s'extasiait Bild l'un des principaux journaux allemands.

"Génération maudite"

Plusieurs médias s'attardaient sur le nouvel échec de la fameuse "génération dorée" des Diables à qui la possibilité de décrocher un trophée, même aussi modeste soit-il, échappait encore.

"Didier Deschamps rêvait d'une "parenthèse enchantée", le sélectionneur français aura finalement vu ses hommes se saborder d'abord, puis profiter du recul d'une Belgique qui avait son destin entre les doigts avant de confirmer son statut de génération maudite (...) La Belgique a décidé de ranger les briquets et de ressortir son masque vu face au Portugal lors de l’Euro. Grossière erreur face à une équipe de France capable de faire un gâteau avec des miettes" écrivait le média Sofoot.

Le journal anglais Daily Mail pointait lui aussi "un nouvel écrasement décevant pour cette génération belge douée qui n'a toujours rien à montrer de tangible." 

"Le seum deux fois"

Enfin, le journal sportif français L'Equipe, qui titrait de manière ironique sur le seum, se réjouissait d'un "un match fantastique et littéralement renversant". "Les Bleus continuent de faire les choses à moitié, mais la seconde moitié a été tellement fascinante et magnifique, au bout d'une nuit turinoise qui aura livré l'un des plus beaux matches internationaux de ces dernières années, qu'elle a recouvert d'oubli le naufrage absolu qui avait failli les happer", pouvait-on lire.


 




 

Vos commentaires