En ce moment
 

Diables Rouges- Le sélectionneur de la Grèce: "Dommage que Kevin De Bruyne et Eden Hazard ne jouent pas demain"

Le sélectionneur de la Grèce:
© belgaimage
 
 

John van't Schip, le sélectionneur néerlandais de la Grèce, a exprimé beaucoup de respect pour les Diables Rouges lors de sa conférence de presse mercredi. Jeudi, la Grèce affrontera les Diables Rouges en match amical au Stade Roi Baudouin.

"Ça a été une longue saison pour tous les joueurs, mais le groupe reste encore frais et est content d'être là", a déclaré van't Schip. "On est motivé pour faire deux bons matchs, d'abord demain contre la Belgique et ensuite dimanche contre la Norvège".

"On a beaucoup de respect pour la Belgique. Ils sont premiers mondiaux depuis longtemps et ils ont quelques joueurs de très haut niveau dans leurs rangs. Pour nous, ce sera un match qui permettra de voir où nous en sommes. Quelques joueurs devront faire leurs preuves. La Belgique se prépare pour l'Euro et prendra aussi le match au sérieux", a-t-il ajouté.

"Je trouve dommage que des joueurs du top niveau comme Kevin De Bruyne et Eden Hazard ne jouent pas demain", a poursuivi van't Schip. "Nous avons tous vu ce qui s'est passé avec Kevin en finale de la Ligue des Champions. C'était très triste. On veut toujours jouer contre les meilleurs joueurs. Ce ne sera pas un problème pour la Belgique. J'ai vu sur ma liste que Martinez avait encore d'autres choix".

"J'espère que les joueurs absents seront de retour à l'Euro. La Belgique a beau être numéro un mondial depuis pas mal de temps, il faut d'abord passer le premier tour. Pour cela, la forme du jour est importante. Nous (les Pays-Bas, ndlr) sommes devenus champions d'Europe en 1988 avec Marco Van Basten comme meilleur joueur. Il était la star du tournoi, mais avait très peu joué durant toute la saison (en référence à Eden Hazard, ndlr). Il faut aussi avoir un peu de chance avec soi. Je respecte énormément la sélection belge. J'ai notamment travaillé à l'Ajax avec Toby Alderweireld, Jan Vertonghen et Thomas Vermaelen", a-t-il confié.

En mars, les Grecs avaient obtenu un partage 1-1 contre l'Espagne en qualification du Mondial 2022. Mais van't Schip ne considère pas ce match comme une référence pour jeudi. "La Belgique et l'Espagne sont deux pays différents. L'Espagne veut plus garder la balle en équipe. La Belgique joue plus directement avec Lukaku devant. Ce sont tous les deux des équipes de haut niveau. Contre l'Espagne, on était dans un bon jour. Ils avaient 73 % de possession de balle, mais ont créé peu d'occasions alors qu'on a marqué sur une de nos seules occasions".

van't Schip regrette aussi l'absence de la Grèce à l'Euro. "C'est triste. Chaque joueur professionnel veut prendre part à cette compétition. C'est aussi notre cas. On va essayer de se qualifier pour le Mondial, mais c'est encore plus dur que pour un Euro. On veut être là en septembre et j'essaye de rendre la Grèce plus offensive. On est en progression. On a eu quelques bons résultats qui donnent une perspective. La tradition grecque veut des footballeurs défensifs, c'est ainsi qu'ils sont devenus champions d'Europe en 2004. Mais je pense le football d'aujourd'hui exige d'autres choses".




 

Vos commentaires