En ce moment
 

Thomas Meunier: "La France? Ça me plaît de chercher un peu"

 
 

Le Diable Rouge Thomas Meunier est apparu en conférence de presse ce mercredi au centre national de Tubize.

Le Diable Rouge Thomas Meunier était présent en conférence de presse ce mercredi. Il se sent "très bien". "Il y a une pression positive, mais je parlerais d'excitation plutôt. C'est un tournoi en mort subite maintenant. Il reste 4 matches où on doit tout donner".

Selon lui, les Diables sont sereins. "On était tout aussi sereins à la Coupe du monde en Russie. Il ne faut pas calculer. La priorité était d'être premiers du groupe. On est super efficace, on parvient à marquer sur nos occasions. Et puis il y a les retours comme Kevin, Axel, Eden, qui nous apportent un plus. On est totalement prêts pour affronter n'importe quelle équipe".

Justement, comment se porte Eden Hazard? "Il n'a pas besoin de déclic, il a besoin de rythme. Si on regarde toutes ses sensations à l'entraînement, on remarque qu'il est là. C'est aussi une question de fraîcheur. Il construit encore sa condition physique, au fur et à mesure des matches, on verra un très grand Eden Hazard".

Les Diables jouent-ils moins bien qu'en 2018? "On a plutôt un jeu qui s'adapte à la situation du match. Contre la Finlande il fallait jouer contre un bloc avec 10 joueurs, ce n'est pas évident. Nos qualités c'est de nous adapter. De là à dire qu'on joue moins bien qu'en 2018... C'est difficile à dire".

"Qui aime bien, châtie bien"

La Belgique ne connaît pas encore son adversaire. Ce sera le cas ce soir après les matches des groupes E et F. Avant un quart de finale contre l'Italie (ou l'Autriche) et puis, peut-être des retrouvailles avec la France. "Que ce soit la France, la Slovaquie ou la Suisse, il faudra tout donner. On abordera dans le même état d'esprit. La demie en Russie? Avec ou sans moi, on est tombé contre une très bonne équipe France. Leur victoire était méritée".

Mais une revanche est espérée, notamment du côté des supporters. "Qui aime bien, châtie bien. Les Français savent que je les aime bien. J'ai passé 4 années magnifiques à Paris et je retourne souvent en vacances là-bas. au niveau du foot, ça me plaît de chercher un peu parce qu'ils sont assez sensibles. Et puis nous aussi, les collègues du monsieur assis ici devant (le journaliste français de L'Equipe Joël Domenighetti, ndlr) aiment bien faire le show. Pas toujours efficacement, mais ça c'est une autre question. C'est sympa. Ca peut aussi être avec l'Allemagne. On s'envoie aussi des messages. Tout le monde joue le jeu entre les joueurs, cela reste de la pure camaraderie. Il n'y a aucune haine. Mais cela ne sert à rien de mettre de l'huile sur le feu".

Enfin, quelles équipes lui ont fait la meilleure impression? "L'Italie me plait énormément. Les Hollandais aussi, avec un très bon Memphis Depay. Il y a aussi l'Allemagne, la France, l'Espagne aussi".


 




 

Vos commentaires