En ce moment
 

Eden Hazard a tenté de ramener Marouane Fellaini chez les Diables Rouges

Il a failli jouer l'Euro 2020: Eden Hazard a tout fait pour ramener Marouane Fellaini chez les Diables Rouges
 
 

L'épisode s'est déroulé avant l'Euro 2020. Eden Hazard, convaincu de l'apport potentiel de son ami, a tenté de convaincre Fellaini de revenir en équipe nationale. Sans succès, comme l'a révélé le milieu de terrain du Shandong Luneng.

Marouane Fellaini est en pleine forme. Véritable leader de son équipe en Chine, le milieu de terrain fait l'objet de quelques rumeurs sur un retour en Europe, avec notamment un intérêt évoqué de Newcastle. Mais Fellaini a décidé de ne pas répondre à ces intérêts, préférant rester dans un club qu'il apprécie et où il a récemment prolongé son contrat.

L'ancien Diable Rouge s'est depuis confié au journal français So Foot. L'occasion pour lui de revenir sur un autre épisode marquant de ces derniers mois: les rumeurs d'un retour en équipe nationale. Une hypothèse qui a bien été envisagée, mais Big Mo n'avait pas vraiment de certitudes et n'a pas voulu s'immiscer dans le groupe. "Les coachs connaissent ma mentalité. Ils savent ce que je peux apporter à l’équipe. Je suis quelqu’un de bien, de respecté, qui aime bien rigoler… J’aurais pu revenir, mais j’aurais dû faire une quarantaine, j’avais promis à mon club de rester, c’était trop compliqué. En plus, quand je promets quelque chose, je m’y tiens", a-t-il déclaré à ce sujet.

Un homme a pourtant pousser pour le faire revenir. L'emblématique capitaine. "Eden a essayé de me convaincre de revenir, mais je lui ai dit qu’il y avait assez de top joueurs et qu’ils n’avaient pas besoin de moi. J’ai quand même regardé l’Euro", en rigole encore Marouane Fellaini. Avec le recul, le milieu de terrain se dit qu'il aurait peut-être pu en être, mais ne regrette rien. "Je ne dis pas que j’aurais été titulaire, mais j’aurais pu être sur le banc et entrer. Maintenant, j’ai raccroché avec la sélection, c’est comme ça… En plus, à un certain âge, ça devient plus compliqué, surtout qu’en Chine, le niveau n’est pas le même. Il faut savoir tourner les pages", a précisé l'ancien Diable Rouge. 


 

Vos commentaires