En ce moment
 

Les secrets de Romelu Lukaku: comment le Diable Rouge s'est transformé à l'Inter Milan

Alimentation, repos et... baignoire: comment Lukaku s'est TRANSFORMÉ à l'Inter Milan
 
 

Romelu Lukaku a passé un cap depuis son arrivée à l'Inter Milan. Le Diable Rouge a réussi des prouesses inédites et se dessine comme l'un des meilleurs attaquants au monde. Selon la Gazzetta dello Sport, cela est dû à une série de changements dans son approche.

Romelu Lukaku peut remercier deux hommes pour sa transformation: Antonio Conte et Matte Pincella. Le premier, qui l'a entraîné ces deux dernières années, a su profiter de ses qualités avec une précision tactiques éblouissante. Le second est nutritionniste. Selon la Gazzetta dello Sport, c'est lui qui a permis à Lukaku de se sentir mieux dans son corps, le rendant de ce fait nettement plus performant.

Pour ce faire, il aurait insisté sur plusieurs choses. Une analyse poussé de l'état du corps du Diable Rouge, de son fonctionnement, a permis de mettre au jour les nécessités alimentaires du joueur. Résultat: son régime a été totalement transformé, avec beaucoup de salade, du poisson et des vitamines. Le Belge a aussi un programme strict à respecter et n'emporte plus chez lui de plats issus du club. Il a en effet son régime personnel strict.

Autre grand changement: le repos. Lukaku est connu pour être une machine à l'entraînement. Il enchaînait ainsi les séances en solo pour continuer à performer. Mais cela nuisait d'une certaine manière à ses qualités. Le Diable Rouge a ainsi vu ses périodes de repos être rallongées, avec notamment une interdiction de s'entraîner lors de son retour chez lui. Ou presque. Son sommeil a aussi été rallongé.

Enfin, au niveau récupération, Lukaku profité désormais de bains froids et de la cryothérapie pour rester au top physiquement. Une machine de ce genre a même été installée chez lui. D'autres dispositifs physiques sont aussi utilisés dans le même but. Le tout ensemble a permis à Romelu Lukaku de franchir un palier et de devenir l'arme numéro une de la sélection. Et de l'Inter Milan.




 

Vos commentaires