En ce moment
 

Lou, Henri et Marka ont créé des hymnes pour la Coupe du Monde: le jeune homme explique le message qu'il a voulu faire passer (vidéo)

Lou, Henri et Marka ont créé des hymnes pour la Coupe du Monde: le jeune homme explique le message qu'il a voulu faire passer (vidéo)
 
 

Dans deux mois, commence la Coupe du Monde de football, en Russie. Suite au scandale autour du rappeur Damso, l'Union belge a décidé de ne choisir aucun hymne officiel pour les Diables Rouges. Mais ça n'empêche pas de nombreux artistes de proposer leur hymne personnel. C'est le cas, notamment, de Lou Boland. Un jeune musicien de 19 ans, porteur d'un handicap et dont la chanson de soutien aux Belges fait déjà un carton sur internet. Amélie Schildt, Aurélie Henneton et Nathan Gerlache l’ont rencontré pour le RTLinfo 19H.

Dans le studio où Frank Michael a ses habitudes, Lou travaille comme un pro. Le jeune homme peaufine l’enregistrement de son hymne pour les Diables. "Le message que je fais passer dans cette chanson, c’est la diversité. La diversité parce que tout simplement je suis tout sauf raciste. Il n’y a que les cons pour être racistes", explique-t-il au micro D’Amélie Schildt et Aurélie Henneton pour le RTLinfo 19H.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.


Soutenu par Lou Deprijck

L’idée est partie d’une simple blague, mais elle a fait son chemin. Le morceau cartonne sur internet. Le producteur Lou Deprijck en personne a décidé de soutenir le projet. IL

len est sûr, l’hymne de Lou a tout d’un tube. "Mon pif marche toujours. Si je plonge, c’est que j’ai eu un coup de cœur. Et puis, Toots Thielemans disait toujours : ‘Il faut ça, il faut ça et il faut ça’, et à partir du moment où on a ça, tout va ensemble", décrit-il en montrant ses oreilles, son nez et sa peau.


Henri le Magnifique et Marka

Les Diables Rouges ne manquent pas de soutien en musique. À Charleroi, Henri le Magnifique entend bien remplacer Damso, avec son "rendez-vous à Moscou". "C’est un défi, c’est une histoire de dingue, c’est une histoire d’amitié, c’est une histoire de fous comme il n’en existe qu’ici à Charleroi ou ailleurs en Belgique. Ou dans l’univers, mais c’est ici et maintenant et voilà", raconte Henri, face à la caméra de Nathan Gerlache. Le chanteur Marka est lui aussi monté sur le terrain des hymnes en dépoussiérant son titre de l’euro 2016.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.


Même si elle dit ne plus vouloir d’hymne officiel, l’Union belge de football ne manque donc pas de prétendants pour chanter à tue-tête la Belgique et ses diables.


 

Vos commentaires