Radja Nainggolan dit ADIEU aux Diables Rouges et allume Roberto Martinez: "J'avais ma place dans la sélection" (vidéo)

Radja Nainggolan dit ADIEU aux Diables Rouges et allume Roberto Martinez:
 
Radja Nainggolan
 

Radja Nainggolan ne reviendra jamais en équipe nationale. C'est ce qu'il a réaffirmé dans un entretien accordé à Eleven Sports. L'occasion pour le milieu de terrain de régler ses comptes avec le sélectionneur.

La carrière de Radja Nainggolan semble bien terminée. Le milieu de terrain de Cagliari, dans une forme étincelante cette saison, n'a pas l'intention de revenir dans le groupe belge, même en cas de changement d'entraîneur. "C’est une décision réfléchie. Ça a duré trop longtemps. Si on tire trop longtemps sur un cordon, il finit toujours par se briser. Et ça s’est brisé", a déclaré le joueur, sans équivoque, chez Eleven Sports.

Une décision en partie imputée à son absence lors de la dernière Coupe du Monde en Russie. Le Diable Rouge y voit une injustice et ne cache pas son amertume de ne pas avoir accompagné la sélection en route vers une médaille de bronze. Roberto Martinez avait évoqué la crainte de la réaction du joueur quant au fait de ne pas être un titulaire indiscutable chez les Belges. Un argument réfuté par Nainggolan.

"J’ai dû lui demander 10 fois de venir à Rome me le dire en face. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas me donner le même rôle qu’à la Roma", a d'abord précisé le milieu de terrain. "Alors que je sortais d’une demi-finale de Ligue des champions. Cette explication a peu de valeur selon moi. Je n’ai jamais demandé une place de titulaire. Je suis absolument convaincu que j’avais ma place dans la sélection. Il ne le pensait pas alors pour moi c’était fini. Son explication n’avait aucun sens", a-t-il poursuivi.

Selon le joueur, son image est aujourd'hui écornée en Belgique. Un manque de reconnaissance qu'il n'apprécie pas non plus. "J’ai fait de bonnes qualifications, un bon Euro et on me remarquait plus souvent en Belgique. Mais je ne sais pas si je me suis toujours senti accepté", a déclaré Nainggolan. "Les gens pensaient que c’était moi le problème parce que je ne jouais pas avec Wilmots et pas non plus avec Martinez. Demandez à n’importe quel joueur si j’ai déjà causé des problèmes en équipe nationale. J’apportais de l’humour dans le groupe, je participais aux activités avec le groupe. Les entraîneurs avaient peut-être des préférences, et je n’en faisais pas partie".

Le "Ninja" avait notamment inscrit deux buts lors de l'Euro 2016, deux fois sur des frappes lointaines, face à la Suède et au Pays de Galles. Il ne devrait plus offrir cette force à la sélection. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires