Roberto Martinez complimente Kevin De Bruyne : "Il est incroyable"

Martinez ne tarit pas d'éloges au sujet de Kevin De Bruyne
 
 

A la veille d'une rencontre en République Tchèque qui pourrait déjà sonner comme un tournant dans cette campagne de qualification, Roberto Martinez s'est livré au micro de la RTBF.

Le sélectionneur est, tout d'abord, revenu sur le succès enregistré face aux pays de Galles ce mercredi. Il retient principalement la (bonne) mentalité de l'équipe : "On a su garder notre concentration, c'est quelque chose qu'on a dans ce groupe. C'est très important de voir comment l'équipe réagit dans la difficulté. Si tu vas dans une compétition sans le savoir, cela peut être dangereux."

Le contexte de ce match va être un peu particulier puisqu'il va obliger Roberto Martinez à revoir ses plans : "On était conscient qu'on ne pourrait pas aligner nos joueurs évoluant en Bundesliga. Carrasco et Vermaelen manquent également à l'appel et nous devrons nous adapter."

Vermaelen, d'ailleurs, avait déjà dû abandonner ses équipiers à la mi-temps de la rencontre face aux pays de Galles : "L'idée était de l'aligner 45 minutes mercredi et 15 minutes ce samedi mais on a estimé qu'il devait prendre plus de temps pour récupérer de l'hématome qu'il a eu face aux gallois. Il retourne dès à présent au Japon car en l'emmenant avec nous en République Tchèque, cela l'aurait fait quitter la bulle belge avant de rejoindre l'Asie." Martinez n'a pas caché sa satisfaction de l'avoir revu en sélection : "C'est fantastique ! Il a réalisé une très bonne première période face à des joueurs de classe mondiale. Son entente avec Toby et Jan a été satisfaisante."

L'ancien manager d'Everton devra également opérer des choix sur les flancs compte tenu de l'absence des 2 joueurs de Dortmund, Meunier et Thorgan Hazard : "Après la Coupe du Monde 2018, ce qui était important, c'était d'avoir de la concurrence à plusieurs positions et d'avoir des joueurs sur qui compter. Certains joueurs ont déjà évolué à ces postes en équipe nationale, je crois en eux, ils ont assez d'expérience."

En l'absence d'Eden Hazard, Kevin De Bruyne était chargé de porter le poids de cette équipe. Il n'a pas failli : "C'est le meneur de jeu avec le plus d'influence au monde. C'est quelque chose qu'on n'a jamais vu. Je suis content de voir que son investissement en équipe nationale est le même qu'en club. Il a atteint un niveau incroyable depuis trois, quatre ans."

Notre prochain adversaire est également en pleine confiance. Auteur d'un triplé en 16 minutes face à l'Estonie, Tomas Soucek a cassé la baraque ce mercredi. Roberto Martinez a dressé des éloges à ce joueur : "Son profil correspond bien à la philosophie offensive des Tchèques, très bons en transition. Cette équipe est très excitante à avoir. Nous devrons avoir un niveau de concentration très élevé samedi, comme face aux pays de Galles."

Les joueurs norvégiens et allemands ont protesté cette semaine concernant l'organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, Roberto Martinez ne compte pas procéder de la sorte : "Notre position a toujours été claire, on s'informe auprès des organisations internationales. Il faut être sûr que ce que l'on dit n'est pas sur le coup de l'émotion mais quelque chose auquel on croit. Personnellement, je ne pense pas que le boycott soit la bonne solution. Il ne faut pas tourner le dos aux problèmes mais les affronter. Le football est un moyen parfait pour augmenter la conscience sur le sujet pour que les sociétés deviennent meilleures. Il n'y aura pas de manifestations spéciales de notre part lors des prochains matchs."

Le message est clair, les Diables doivent à présent se focaliser sur le terrain et la rencontre de demain pour se rapprocher du Qatar et de cette compétition qui se tiendra du 21 novembre au 18 décembre 2022.




 

Vos commentaires