En ce moment
 

Roberto Martinez ne cache plus son incompréhension: "Personne ne voyait ça venir..."

Abattu et résigné, Roberto Martinez ne cache pas sa déception: "Personne ne voyait ça venir..."
(c) AFP
 
 

Roberto Martinez est un homme résigné. Le tacticien des Diables Rouges n'a pas caché sa déception après la rencontre perdue stupidement par la Belgique face à la France. Une rencontre terriblement frustrante, alors que les Belges menaient 2-0 au repos.

"Nous avions un avantage de 2 buts. Nous avions fait un bon premier acte", reconnaît d'ailleurs le Catalan. Avant de sortir une explication incroyable. "Je pense que le score nous a empêché d'être  en seconde mi-temps. C'est ça qui me déçoit. A 2-2, nous avons montré un bon esprit, mais nous n'avons pas été capables de faire les petites différences.  On a peut-être été trop émotifs, on a peut-être pensé trop vite à la finale au lieu de se concentrer sur les actions. C'est une grande déception pour nous. On aurait pu éviter certains problèmes, on aurait dû revenir en seconde comme on avait joué en première période", a-t-il détaillé.

La petite finale de dimanche, il veut absolument l'emporter. Et voir plus loin encore. "Nous avons arrêté de jouer en seconde mi-temps, et quand tu donnes de l'espace à la France, c'est dangereux. Ils ont été cliniques. A la mi-temps, personne ne voyait ça venir. C'est cela, ça peut arriver dans le football". "Nos joueurs voulaient remporter ce match de manière désespérée. Le paramètre émotionnel a été trop grand. Mais on ne peut pas dire qu'il n'y avait pas de qualité. Il faut applaudir notre prestation, notre envie. C'est dur pour nous aujourd'hui, mais dans douze mois, ce sera le moment de montrer qu'on est résilient, qu'on peut grandir, rebondir de cette expérience cruelle. Un autre match (dimanche) sera l'opportunité pour les joueurs de montrer ce qu'ils valent".


 

Vos commentaires