En ce moment
 

Roberto Martinez revient sur la cuisante défaite face à la France: "Radicalement différent par rapport à 2018"

©Belga
 
 

La défaite douloureuse face à la France en Ligue des Nations (3-2) a laissé des traces. Comment les Diables Rouges vont-ils rebondir dans les mois à venir? Roberto Martinez va-t-il changer son approche? Le sélectionneur national s'est exprimé au micro de la radio espagnole Cadena Ser et il admet qu'"il y a une barrière psychologique". Son groupe a besoin de franchir encore un palier 

"Nous devons être meilleurs pour remporter notre premier trophée et puis les choses changeront. Savoir gérer les situations de match est très important. En première mi-temps (contre la France), on a assisté à quelque chose de radicalement différent par rapport à 2018. Je pense que les 45 premières minutes témoignent de notre niveau footballistique… mais quand on voit la deuxième période, on voit qu’il faut améliorer certains aspects."

Roberto Martinez entend les critiques et les comprend. "Il y a eu énormément de critiques mais c’est compréhensible quand les attentes ne sont pas satisfaites. Mais après quelques jours, le bon sens nous fait réaliser que cette sélection belge faisait partie des 4 meilleures équipes et est presque qualifiée pour la Coupe du monde."

Concernant son avenir, Martinez se voit à la tête des Diables Rouges jusqu'au Qatar. "Quand je parle de mon avenir, je préfère rester vague. Nous sommes occupés à construire un beau projet, ambitieux et auquel il faut travailler au jour le jour."

L'entraîneur espagnol assure enfin que le Barça ne l'a pas approché. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires