En ce moment
 

Thomas Meunier répond à des chroniqueurs français qui l'ont incendié: un "complexe de supériorité"

Thomas Meunier répond à des chroniqueurs français qui l'ont incendié: un
 
 

Sur le plateau de la chaine de télévision "L'Equipe du soir", le présentateur et ses chroniqueurs, donc des anciens internationaux français, se sont montrés agressifs envers les Diables Rouges suite à une déclaration de Thomas Meunier. Il expliquait suite à la victoire 3-0 contre la Russie qu'en tant que "numéro un au classement mondial", "pour nous battre, il faudra une sacrée armada".

Une confiance mal perçue par l'équipe de télévision, avec des réactions à fleur de peau: "Ils parlent beaucoup ces Belges, ils vont vite rentrer chez eux manger des frites", ou encore "Ils ont un énorme boulard, en général, les Belges".

Des déclarations qui ne sont pas passées inaperçues du côté de Thomas Meunier, qui y a réagi sur Twitter en y mettant simplement la définition du complexe de supériorité... "Personne semblant n'aimer personne plus qu'elle-même. Parle souvent d'elle, souvent en termes élogieux, se moque de vous, veut prendre le dessus, semble toujours mépriser son monde et manque en fait gravement de confiance en elle. Welcome dans le paradoxe du complexe de supériorité."

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Notre latéral droit prouve également sur Twitter qu'il sait reconnaître les qualités des autres équipes, comme en témoigne cette réponse ...

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires