En ce moment
 

Euro 2020: le match Belgique-Italie sera aussi gastronomique

Belgique-Italie sera aussi gastronomique: "La pizza aux ananas, chez nous ça ne RENTRE PAS"
(c) Wikimedia Commons
 
 

C'est l'affiche du jour : le 1/4 de finale entre l'Italie et la Belgique. Une rivalité sportive mais aussi culinaire. Dans sa chronique de ce matin sur Bel RTL, Sébastien Debock est allé prendre la température auprès des supporters de la Nazionale.

Les habitants de La Louvière étaient partagés ce matin. Entre les Belges, les Italiens et les belges d'origine italienne. Belgique-Italie ce soir ça ne sera pas seulement un match sur le terrain ce soir mais aussi un match dans les assiettes.

Pour Sébastien, habitant de La Louvière, le menu de ce soir sera typiquement belge : "steak-frites-salade, un menu classique" dit-il en rigolant. "J'aime bien manger des frites et regarder un match de foot".

Chez Anna, ça sera du minestrone, minestra en Italien, est une soupe de légume. "Le minestrone de chez nous c'est toutes sortes de légumes avec des tomates du jardin. On peut le manger avec des pâtes et c'est bon parce qu'il y a de tout dedans." conclu la cuisinière qui ne dévoilera pas sa recette secrète.

Et si Anna est fort attachée à sa recette, il en est de même pour la cuisine traditionnelle alors pas question de lui parler de pizza aux ananas, bien connue par chez nous. "Vous préférez voir l'Italie perdre contre la Belgique ou voir des ananas sur des pizzas ?" lui demande notre journaliste. Après un éclat de rire, la réponse est limpide : "non les ananas sur les pizzas ça n'est pas possible ça monsieur".

"En Italie ils font des pizzas avec des patatines, les patatines ce sont des frites. Mais c'est trop calorique ça, tu imagines ? Une pizza avec des frites." poursuit Anna qui visiblement n'est pas fan des variantes proposées avec des frites. "Moi je n'ai jamais mangé de mitraillettes comme les jeunes, jamais."

Anna n'est pas la seule Italienne à refuser de voir des ananas sur les pizzas. La fille de Damien en a fait les frais. "Ma fille a été manger chez des Italiens, ils étaient à deux et ont demandé une pizza aux ananas. Les Italiens sont allés chercher et sont revenus sans pizzas aux ananas. Ils ont dit "chez nous ça ne rentre pas"" raconte t-il en rigolant. 

Ces tradition culinaires ne sont pas propres uniquement aux Italiens, loin de là. Pour Sébastien, la cuisson des frites doit se faire à la graisse de boeuf. "La cuisson à l'huile ça n'est pas possible. dit-il avant de livrer le secret pour avoir des frites parfaites. Deux cuissons à la graisse de boeuf, une fois 120° et une fois 160° ou 180° et alors elles sont magnifiques."

Pour Franco, pas de compromis possible, il espère voir l'Italie l'emporter ce soir sur le terrain et aucun doute pour lui "je dirais que l'Italie est championne du monde de la gastronomie, on mange bien dans toutes les régions".

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires