En ce moment
 

Christian Eriksen parle enfin après son malaise cardiaque: "Il veut encourager ses coéquipiers face à la Belgique"

Christian Eriksen parle enfin après son malaise cardiaque:
 
 

Le joueur danois a réagi pour la première fois depuis qu'il s'est écroulé lors du match contre la Finlande, victime d'un malaise cardiaque. C'est la Gazzetta dello Sport qui relaie les propos recueillis par l'agent du joueur, Martin Schoots.

"On veut tous comprendre ce qui lui est arrivé, il veut le faire aussi : les médecins font des examens approfondis, ça va prendre du temps. Christian n'abandonne pas. Lui et sa famille tiennent à remercier tout le monde", a-t-il déclaré.

Le quotidien italien explique que dans sa chambre d'hôpital, seuls sont admis l'épouse d'Eriksen, Sabrina, et ses parents, Thomas et Dorthe. Puis il y a un téléphone qui n'arrête pas de sonner. Eriksen a pu parler à ses équipiers de l'équipe nationale, mais aussi ceux de son club, l'Inter Milan. 

"Il a plaisanté, il était de bonne humeur, je l'ai trouvé bien. Il était content parce qu'il a compris à quel point l'amour est autour de lui. Des messages lui sont parvenus du monde entier. Et il a été particulièrement impressionné par ceux de l'Inter : non seulement les coéquipiers qu'il a entendus à travers le chat, mais aussi les fans", a-t-il détaillé.

Ce lundi, Eriksen "restera sous observation, peut-être même mardi. Mais en tout cas il veut encourager ses coéquipiers face à la Belgique", a encore expliqué son agent.

Le sélectionneur danois Kasper Hjulmand a aussi évoqué publiquement l'appel vidéo entre le joueur et ses coéquipiers. "Il nous a demandé : 'Comment allez-vous ? Je pense que tu es en moins bonne forme que moi ! Je suis prêt à m'entraîner, les gars'."

Mais cela ne sera pas pour tout de suite, les tests médicaux n'ayant toujours rien révélé. D'ailleurs, dans sa carrière, aucun test n'avait jamais révélé de problème cardiaque chez ce joueur. Mais cet évènement pourrait signifier la fin de sa carrière en fonction des résultats des analyses et des fédérations des pays dans lesquels il pourrait évoluer dans le futur.




 

Vos commentaires